Les Cougars obligés d’annuler la Classique

En raison d’un manque d’inscriptions

L’organisation des Cougars de Saint-Bruno-de-Montarville a été contrainte d’annuler sa Classique annuelle de basketball du mois de décembre, faute d’inscriptions.
« Pour nous, cette annulation représente une perte de revenus évidente, de 4 000 à 5 000 $ de profits », explique en entrevue le président des Cougars de Saint-Bruno, Pierre J. Labelle.
C’est un manque de formations inscrites à l’événement sportif qui a forcé la main à l’organisation montarvilloise. Seuls 15 clubs, toutes catégories confondues (cadet, juvénile et senior), dont deux représentant les Cougars, avaient montré un intérêt pour la compétition. La Classique annuelle de basketball du mois de décembre, qui existe depuis plus de 20 ans, aurait dû se dérouler du 2 au 4 décembre. « C’est une première. Pour nous, ça n’a jamais été une question ni une inquiétude. Nous la tenions chaque année. Quand nous avons dû nous rendre à l’évidence, ça nous a frappés! » mentionne M. Labelle.
Cependant, le président reconnaît que l’an dernier, une légère baisse dans la participation avait été notée par rapport aux inscriptions de 2014. « Mais, cette fois, la diminution est draconienne! »

« Pour nous, cette annulation représente une perte de revenus évidente, de 4 000 à 5 000 $ de profits. » -Pierre J. Labelle

Une baisse constante 
La Classique annuelle des Cougars est un tournoi reconnu au Québec, qui réussissait chaque année à attirer des formations de partout en province, notamment de Sorel, Victoriaville, Pierrefonds, Sherbrooke, Longueuil, Drummondville, Rimouski, Amos, Shawinigan, Thetford Mines, Montréal, mais aussi d’Ottawa, et d’Etobicoke, à Toronto. Si en 2012 et 2013, l’événement accueillait respectivement 50 et 51 clubs, ce sont 45 formations qui s’étaient présentées en 2014. L’année dernière, Saint-Bruno recevait la visite de 28 équipes. « Même avec les 15 organisations inscrites pour l’événement, nous avions des catégories qui étaient viables, mais il aurait fallu les faire jouer sur une seule journée. Ce n’est pas quelque chose que nous voulions. »
Est-ce possible de déplacer la Classique d’une fin de semaine ou deux? C’est difficilement déplaçable, selon l’organisation des Cougars, puisque les plateaux de l’École secondaire du Mont-Bruno, de l’Académie des Sacrés-Coeurs et du Collège Trinité, où se déroulent habituellement les rencontres, sont réservés pour d’autres activités, d’autres associations.
Les raisons possibles
Pour le président des Cougars de Saint-Bruno-de-Montarville, cette baisse dans les adhésions au tournoi peut s’expliquer par plusieurs raisons, dont la principale serait la situation économique. Les équipes qui souhaitent participer à ce rendez-vous annuel doivent normalement débourser de 375 (cadet-juvénile) à 425 $ (senior). Mais Pierre J. Labelle croit aussi qu’il pourrait simplement s’agir d’une question de dates. En effet, sur le site de la Fédération de basketball du Québec, on apprend que trois autres tournois consacrés aux mêmes catégories, cadet et juvénile, étaient planifiés au calendrier pour la fin de semaine des 2, 3 et 4 décembre : le Tournoi des Estacades, à Trois-Rivières, le Tournoi provincial de Saint-Exupéry, à Montréal, ainsi que l’Omnium féminin de basketball des Volontaires, à Sherbrooke. « L’année prochaine, nous allons vérifier les dates des autres tournois pour tenter d’éviter ce conflit d’horaire. » M. Labelle parle aussi de prise de conscience, de changement, davantage de choix et d’opportunités pour les jeunes d’aujourd’hui. Le soccer, par exemple, est en forte hausse au Québec.
M. Labelle veut maintenant communiquer avec les formations, celles qui s’étaient inscrites, et celles qui n’ont pas renouvelé leur inscription à la Classique, d’abord pour essayer d’en connaître la ou les raisons, mais aussi pour leur proposer de participer à l’autre Classique annuelle des Cougars, celle de février impliquant les catégories novice, mini et benjamin. Celle-ci aura lieu les 3, 4 et 5 février. « Est-ce que je crains pour la survie des Cougars? Non, mais peut-être sommes-nous rendus à présenter un seul tournoi par année… Actuellement, nous sommes dans un creux de vague; le baseball a souffert longtemps, et maintenant, sa popularité revient. Je crois aux cycles, au retour du balancier », de conclure le président des Cougars.
La décision de mettre la Classique annuelle de décembre sur la glace pour 2016 a été prise le 23 novembre, lors de la dernière réunion des membres du conseil d’administration.