Soutenir le projet de la Futaie? Tout à fait logique!

Soutenir le projet de la Futaie? Tout à fait logique!

En lien et en réaction à la lettre de monsieur Leclair (parue dans le Journal de Saint-Bruno), je me permettrai d’abord de reprendre l’un de ses principaux arguments en réaffirmant qu’empêcher le propriétaire d’un terrain de réaliser un projet domiciliaire, c’est ni plus ni moins l’exproprier, et une Ville qui ose agir ainsi doit nécessairement offrir une somme équivalant à la valeur de ce terrain. Non merci!

Or, contrairement à quelques citoyens (n’était-il pas qu’une vingtaine en chandail orange lorsque le propriétaire a présenté son projet au Centre Marcel-Dulude il y a quelques semaines?), je ne veux surtout pas que le conseil municipal de Saint-Bruno-de-Montarville utilise mes taxes en les augmentent pour acheter cette petite parcelle de terrain. Non merci! Nous avons déjà la chance d’avoir un parc national magnifique.

Qui plus est, de plus en plus de citoyens montarvillois prennent conscience que ceux et celles qui s’opposent à ce projet habitent déjà au Sommet Trinité. Deux poids, deux mesures, il va sans dire, et ce petit mouvement, encouragé par une opposition opportuniste qui ne cherche qu’à jeter de l’huile sur le feu, illustre magistralement et parfaitement ce syndrome appelé « pas dans ma cour ». Ce petit mouvement est lancé par des gens qui habitent au Sommet Trinité : ils n’ont pourtant aucune difficulté à vivre là, mais ils dénoncent un projet en invoquant des raisons environnementales. Ils sont les seuls à croire au bien-fondé de leur mouvement et nous font penser à ceux et celles qui réclament plus de transports en commun pour… avoir le champ libre sur les ponts au volant de leur voiture. Les Montarvillois ne sont pas dupes.

Alain Legault,

Saint-Bruno-de-Montarville

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires