Sommet Prestige poursuivra la Ville

Sommet Prestige poursuivra la Ville

Le conseiller municipal Vincent Fortier se dit fier de ce nouveau code d'éthique.

Crédit photo : Archives

La société Sommet Prestige Inc., détenue par le sénateur Paul J. Massicotte, poursuit en justice la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville.

La demande introductive d’instance adressée par M. Massicotte à la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville et déposée à la Cour supérieure du Québec n’est pas encore rendue publique. Toutefois, Bruno Bergeron, porte-parole du sénateur promoteur, confirme la nouvelle.

Par contre il n’a pas tenu à adresser le sujet. « On ne donnera pas de commentaires, parce que comme c’est déposé à la Cour on laisse le tribunal traiter le dossier. Les éléments qui justifient la requête de Sommet Prestige, le propriétaire du terrain, seront dévoilés avec la publication du document. »

Selon une source anonyme, le montant de la poursuite serait de 17 millions de dollars, information que M. Bergeron n’a pas confirmé ou infirmé.

Du côté de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville, on laisse aussi le processus légal faire son cours sans le commenter. « La Ville doit prendre le temps de prendre connaissance du document et la Ville et n’émettra pas de commentaires à ce moment là », a répondu Suzanne Leblanc, directrice des communications de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville.

Rappelons que Sommet Prestige possède le terrain dans la forêt des Hirondelles où un développement immobilier est prévu. Par le passé, le promoteur s’est dit prêt à prendre des mesures légales si la Ville ne respectait pas l’entente qu’il a signée avec l’administration précédente.

Notons également qu’au dernier conseil municipal, le 2 juillet, la Ville de Saint-Bruno a entériné une demande officielle à l’intention de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, d’assurer la protection pleine et entière du Boisé des Hirondelles, compte tenu de la présence du ginseng à cinq folioles. Certains élus avaient déjà exprimé leurs craintes pour une poursuite éventuelle.

Plus de détails à venir.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des