Soleil et bronzage: la prudence est de mise

Soleil et bronzage: la prudence est de mise

Les météorologues ont annoncé récemment leurs prédictions pour la saison estivale : conditions variables sur l’ensemble du Québec, alternance de températures chaudes et fraîches, mais près des normales saisonnières… Dans le fond, tout ce que l’on veut savoir c’est s’il va faire beau! Mais attention, « journées ensoleillées » peut aussi rimer avec « dégâts causés ».

Se prélasser sous le soleil signifie aussi s’exposer aux nocifs rayons UVA et UVB, qui sont à leur point culminant d’avril à août. Les rayons UVA pénètrent les couches profondes de la peau, endommagent ainsi les fibres d’élastine et de collagène du derme. Ils causent des coups de soleil, des cataractes, une diminution du système immunitaire, un vieillissement prématuré de la peau et, dans le cas extrême, le cancer de cette dernière. « Lorsqu’il y a pigmentation de la peau, c’est un signe qu’il y a des dommages au niveau de certaines cellules de la peau, même si les gens n’ont pas la sensation d’avoir « brûlé » sous le soleil. Juste le fait de bronzer est un signe que la peau a été endommagée et que des cellules cutanées ont été brisées », explique le Dr Jimmy Alain, dermatologue chirurgical à la Clinique du mélanome et des cancers cutanés, à l’Hôtel-Dieu de Québec.

De plus, la Société canadienne du cancer a sorti dernièrement quelques données, dont entre autres qu’au Québec, le nombre de cas de cancer de la peau aurait augmenté de 66 % depuis 1990. Selon différentes sources Web consultées, entre 22 000 et 74 000 nouveaux cas pourraient être diagnostiqués en 2011. De son côté, l’Agence de la santé publique du Canada rapporte que le cancer de la peau est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué au Canada. Le Réseau mélanome Canada, quant à lui, informe que 90 % des cas de cancer de la peau par le mélanome sont causés par la lumière ultraviolette, y compris les lits de bronzage et la lumière du soleil.

Bronzage 101

Le bronzage est une barrière protectrice contre les coups de soleil. Les rayons ultraviolets (UVA et UVB) stimulent les cellules cutanées à produire de la mélanine, le pigment responsable de la coloration de la peau. C’est pourquoi il est recommandé d’acquérir progressivement son bronzage, en préservant sa peau des coups de soleil, en s’exposant modérément sur plusieurs jours et en respectant les règles de protection solaires (aux deux heures).

Une peau bronzée est souvent associée à la santé et la beauté. Les experts en santé publique et les dermatologues mettent toutefois en garde la population contre le bronzage, autant naturel qu’artificiel, qui ne comporterait aucun avantage pour la santé et entraînerait au contraire des risques importants de maladies, dont le cancer de la peau.

Avec ou sans crème solaire?

La peau est l’un des organes le plus important du corps; son collagène se détériore sous l’exposition des rayons UV. L’Association canadienne de dermatologie (ACD) recommande fortement d’user d’écrans solaires pour prévenir le cancer de la peau et réduire les effets du photovieillissement. « Si la sécurité au soleil devient une priorité dans votre vie quotidienne, cela vous évitera non seulement des coups de soleil douloureux, mais surtout, cela réduira votre risque de développer un cancer de la peau », affirme le Dr Ian Landells, président de l’ACD. Rappelons-nous qu’un bronzage intelligent commence par un comportement responsable!

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires