Six candidats dans Montarville

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Six candidats dans Montarville
De gauche à droite et de haut en bas, les candidats Djaouida Sellah, Michel Picard, Stéphane Bergeron, Jean-Charles Pelland, Julie Lavallée ainsi que Julie Sauvageau. (Photo : montage )

Élections fédérales

Deux nouveaux candidats s’ajoutent à la course pour briguer les élections fédérales dans Montarville, le 21 octobre prochain. Julie Lavallée, du Parti populaire du Canada, et Jean-Charles Pelland, du Parti vert du Canada, se joignent à la course et portent le compte à six candidats.

Jean-Charles Pelland a grandi sur la Rive-Sud ( Montréal). À la suite d’études à l’Université McGill, il a décroché un doctorat en philosophie à l’UQAM. Il est aujourd’hui boursier postdoctoral au New College of the Humanities de Londres et à l’Université McGill. Il est aussi parfois employé comme chargé de cours collégial en sciences sociales et humaines dans un pénitencier. Il publie également plusieurs articles dans des revues et collections scientifiques.

Lors des élections provinciales en 2018, Jean-Charles Pelland s’est présenté comme candidat du Parti vert du Québec. Il a aussi participé à deux campagnes municipales.

Il se dit enthousiaste à l’idée, cette fois, de se joindre au Parti vert du Canada au fédéral dans la lutte « pour contrer la crise climatique, donner la priorité à la conservation de l’environnement et bâtir un avenir vert et prospère ».

6

C’est le nombre de candidats qui se présentent, pour l’instant, dans la circonscription de Montarville.

Julie Lavallée au Parti populaire

Elle a travaillé dans le domaine des affaires et des communications, ce qui l’a amenée à habiter et à voyager à travers le monde, des Amériques à l’Asie, en passant par l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Europe. « J’ai une ouverture naturelle envers les autres cultures », dira-t-elle lors de sa présentation au lancement de la campagne nationale du Parti populaire du Canada.

Lors de cette élection fédérale, Julie Lavallée fait le saut en politique. La candidate dans Montarville a expliqué les raisons qui l’ont incitée et convaincue à joindre le nouveau parti : « Notre chef, Maxime Bernier, est un homme courageux et qui ne recule devant rien pour défendre ses convictions et ses principes. Je crois en ses valeurs et en la plateforme audacieuse que Maxime met de l’avant. »

Pour l’instant, six candidats sont connus dans la course à l’élection fédérale dans Montarville. Par ordre alphabétique : Stéphane Bergeron (Bloc québécois), Julie Lavallée (Parti populaire du Canada), Jean-Charles Pelland (Parti vert du Canada), Michel Picard (Parti libéral du Canada), Julie Sauvageau (Parti conservateur du Canada) ainsi que Djaouida Sellah (Nouveau Parti démocratique).

QUESTION AUX LECTEURS : Avez-vous un intérêt pour les élections fédérales?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des