Se « geler » en famille?

Par Marianne Julien
Se « geler » en famille?

Selon un sondage réalisé par CAA-Québec avant les Fêtes, 6 % des Québécois auraient été tentés de fumer du cannabis durant le temps des Fêtes.
L’organisme à but non lucratif CAA-Québec a réalisé un sondage entre le 15 novembre et le 4 décembre, pour savoir la proportion de Québécois qui seraient tentés d’essayer le cannabis pendant le temps des Fêtes.
Ainsi, 6 % des 1002 Québécois sondés ont dit avoir l’intention de l’essayer pendant les Fêtes; ceux-ci n’étaient donc pas des consommateurs de pot avant la légalisation.
Parmi la soixantaine d’expérimentateurs, on remarque un pourcentage plus élevé chez les hommes, les moins de 35 ans, les étudiants, les résidants de la région de Montréal et les non-francophones.
L’organisme souhaite toutefois rappeler de consommer de manière responsable.

6 %

C’est la proportion de répondants qui se disent tentés d’essayer le cannabis pendant le temps des Fêtes.

« On voudrait seulement rappeler que le cannabis et la conduite d’un véhicule ne vont pas ensemble. Une étude scientifique de l’Université McGill a même démontré que les effets du pot nuisaient à la bonne conduite pendant au moins cinq heures », explique Marco Harrison, le directeur de la Fondation CAA-Québec.
Bref, il ne faut pas prendre le volant lorsqu’on boit ou fume. Il suffit de trouver un moyen de rentrer de manière sécuritaire, avec un service de raccompagnement, par exemple. « Nez rouge, ça marche aussi pour les yeux rouges », dit à la blague CAA-Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des