Sarah Jolicoeur sur le podium

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Sarah Jolicoeur sur le podium
La Grandbasiloise Sarah Jolicoeur, adepte de la course à obstacles. (Photo : Courtoisie)

Course à obstacles

La Grandbasiloise Sarah Jolicoeur a grimpé sur le podium lors du « Québec Trifecta Weekend », organisé par Spartan, le 30 juin dernier. Un exploit qui lui permet de se qualifier en vue du Championnat nord-américain, disputé du 9 au 11 août à Stratton, au Vermont.

Sarah Jolicoeur participait à l’événement dans une catégorie dont le classement s’effectue par groupe d’âge. Pour ce rendez-vous, elle se trouvait dans la catégorie Femmes 18-24 ans. Elle s’est classée 3 dans son groupe avec un temps de 3:47:39. « Je suis extrêmement satisfaite de mon résultat! Il était difficile de courir, commente la jeune femme de 19 ans, questionnée par Les Versants. La médaillée de bronze note que la course a eu lieu lors d’une fin de semaine de pluie. Les pentes abruptes de la montagne et la boue transforment le terrain en surface glissante, une combinaison dangereuse. « C’était la première fois que je courais une aussi longue distance, et j’ai fait un temps qui est, pour moi, assez bon, considérant que je manquais de préparation en ce qui concerne les longues distances », avance Sarah Jolicoeur.

Qualifiée pour le Championnat nord-américain

Puisqu’elle a grimpé sur la troisième marche du podium, Sarah Jolicoeur a donc obtenu son laissez-passer pour le Championnat nord-américain, tenu en août prochain sur une montagne de ski située au sud du Vermont. Pour cette athlète, cette qualification représente l’aboutissement de « préparations physiques et psychologiques importantes et nombreuses ». Elle précise : « Pour moi, c’est une façon de confirmer que mes entraînements paient. Cela fait peu de temps que je pratique ce sport, moins d’un an, et je ne m’attendais pas à me rendre aussi loin lors de cette saison de course. Je suis ravie! »

« Je suis extrêmement satisfaite de mon résultat! » – Sarah Jolicoeur

Au départ, l’objectif de cette Grandbasiloise était de se qualifier pour ce championnat. Mais maintenant que son objectif est atteint, elle vise un podium dans sa catégorie, soit Femmes 13-19 ans. Elle admet d’ailleurs que de sa carrière sportive, accéder au podium et se qualifier pour l’événement aux États-Unis est sa plus grande fierté, et ce, malgré son peu d’expérience.

Adepte de courses à obstacles

Sarah Jolicoeur raffole de ce sport extrême, la course à obstacles, d’abord parce que la course à pied la rebute. « Ce qui m’allume dans ce sport, c’est la combinaison de course et d’obstacles, puisque je trouve la course à pied ennuyante », observe-t-elle. Selon elle, c’est une discipline qui permet de couvrir plusieurs aspects de la condition physique, dont la force musculaire et l’endurance cardio-respiratoire. « C’est un sport très complet qui allie force, vitesse, équilibre et endurance. J’adore me dépasser et finir la course complètement vidée de toute énergie; cela me fait sentir vivante. »

Elle résume son sport de prédilection : « La course à obstacles se distingue des autres courses par l’ajout d’obstacles, qui rendent le parcours plus difficile et qui font en sorte que les coureurs doivent non seulement être bons à la course, mais doivent aussi être musclés pour pouvoir réussir les obstacles. »

Son intérêt pour ce sport s’est amorcé dès qu’elle en a appris l’existence. Elle ajoute : « C’est mon copain de l’époque qui m’avait initiée à ce sport méconnu. J’avais déjà une bonne base sportive, donc je me suis dit que ce serait mon nouveau défi sportif! »

Une Warrior

Sarah Jolicoeur s’est jointe à l’équipe de course à obstacles des Warriors au mois de février dernier, un groupe parmi lequel on retrouve certains des meilleurs coureurs québécois de ce sport. « Mon entraîneur, Pierre-Luc, a cru en moi dès le début et me pousse toujours à viser plus haut. Il me soutient et me donne de précieux conseils. Je ne serais pas où j’en suis sans lui », insiste Sarah.

Mais la principale intéressée ne s’en tient pas qu’à la course à obstacles. Elle s’adonne aussi à l’équitation, au trapèze, au badminton, au soccer et au CrossFit (l’entraînement en circuit/fonctionnel).

QUESTION AUX LECTEURS : Pratiquez-vous un sport extrême?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des