Salon des métiers d’art

Photo de Alexandra Vieille
Par Alexandra Vieille
Salon des métiers d’art

Du 21 au 23 octobre, le salon des métiers d’art était de retour après deux ans d’absence. Il a eu lieu au Centre Marcel-Dulude à Saint-Bruno-de-Montarville pour sa 39e édition.

Le Salon des métiers d’art est une activité de financement pour le cercle de Fermières de Saint-Bruno-de-Montarville. « Ceci nous permet d’accumuler des fonds pour louer des locaux et de pouvoir acheter des tissus ou laine pour la fabrication d’items fait par nos membres bénévolement », explique Sylvie Beaumont, vice-présidente au sein du Cercle des fermières à Saint-Bruno-de-Montarville.

Elle ajoute :  « Ces items sont donnés à des organismes de la région qui nous font la demande. Par exemple, la fabrication de sacs pour la DPJ, sacs qui sont utilisés par les enfants pour transporter leurs effets personnels; des bas, tuques foulards, mitaines, etc. pour des organismes s’occupant des femmes, enfants et familles dans le besoin qui sont dans la région. »

« Ce n’est pas un hasard, ça faisait partie de nos engagements, pour nos organismes locaux. »
-Ludovic Grisé Farand

Des fonds sont aussi amassés pour la Fondation OLO et Préma-Québec par la vente d’items de décorations de Noël et de vente de billets pour des tirages de paniers ayant différents items comme du tissage.

Le maire, Ludovic Grisé Farand, a fait une brève apparition au Salon. Le Centre Marcel-Dulude a été mis à la disposition des artisans gratuitement.  « Ce n’est pas un hasard, ça faisait partie de nos engagements, pour nos organismes locaux. Alors le centre Marcel-Dulude est gratuit pour eux. Je tiens à féliciter tout le monde d’être venu ici encourager le Cercle des fermières. »

Artisans

48 artisans-exposants qui viennent de la région et d’ailleurs au Québec étaient présents à l’événement. Il y avait une grande variété de créations dont des bijoux, de la nourriture, des vêtements, des décorations, parfums, etc. Par exemple, Rose lignes boutique vend des bijoux fait à la main par Rose, une jeune adolescente qui amassent des fonds pour ses études à l’aide de ses créations.

La sélection des exposants est effectuée par un comité qui prend en considération les critères de qualité, d’originalité et d’attrait du produit, ainsi que la représentation des différentes disciplines à l’exposition afin d’offrir aux visiteurs une belle variété de produits. Généralement, de 20 à 30 places sont disponibles chaque année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires