Saisir les événements

Par Marianne Julien
Saisir les événements
Le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard. (Photo : archives)

La Ville de Saint-Basile-le-Grand, avec Yves Lessard à sa tête, a accompli plusieurs petites choses, mais de gros dossiers attendent encore le moment propice pour éclore.
Comme toutes les municipalités, la Ville de Saint-Basile a adopté son budget en décembre, budget qui s’est démarqué avec une hausse de taxes de 5,95 %. Selon Yves Lessard, ce budget a vite désenchanté le conseil municipal. Il explique : « La municipalité avait des obligations financières d’environ 24 500 000 $, mais des revenus d’à peine plus de 22 millions, ce qui fait un déséquilibre budgétaire d’environ 2 200 000 $. Si on avait voulu régler ce déséquilibre-là on augmentait les taxes de 14 %, donc de les augmenter de 5,95 %, c’est une réalisation en soi. »
La Ville a voulu compenser cette hausse avec une baisse du fardeau des familles, en abolissant la tarification des événements de la Ville, en réduisant le coût des camps de jour de 15 % et en offrant une tarification inférieure pour les familles à plus d’un enfant. Ces mesures faisaient déjà partie des engagements d’Yves Lessard lorsqu’il s’est présenté à la mairie.
Le maire garde sa promesse de reconduire le crédit d’impôt pour les aînés propriétaires, qui a été aboli en début d’année. « On a gardé le montant qui était alloué à ce programme, soit 40 000 $, et on va s’en servir pour une autre mesure, on est en train d’évaluer des avenues. »

« Je suis de la politique de saisir l’événement, donc j’attends le moment le plus propice pour activer des dossiers. » – Yves Lessard

Un autre dossier qui a accaparé la mairie pendant ses premiers mois : la route 116. Alors que le maire avait déjà cette préoccupation dans ses engagements, le décès de Gianfranco Passuello a accéléré les choses. « Avec nos pressions, l’interdiction de tourner à droite au feu rouge est maintenant instaurée au coin de la route 116 et du boulevard du Millénaire et de la montée des Trinitaires. On vient aussi de demander au MTQ de prendre d’autres mesures d’atténuation et des mesures plus structurantes. Ce dossier-là bouge comme ça n’a jamais bougé au cours des dernières années . »

Saisir les événements

Concernant d’autres promesses électorales que le maire avait faites, quelques-unes sont en attente du bon moment, comme en ce qui a trait aux trains ou les soucis environnementaux tels que le projet Chaleur Terminals. « Je travaille là-dessus, mais je suis de la politique de saisir l’événement, donc j’attends le moment le plus propice pour activer des dossiers. »
Le maire attend aussi le moment approprié pour remettre en marche le processus afin de débloquer le sud-ouest de Saint-Basile dans le but d’y faire du développement : « Je travaille à redéfinir le Plan de développement pour aller chercher les autorisations. »

Le budget : tâche de longue haleine

À la suite des exclamations au dépôt du budget, le maire a dit qu’il travaillerait le prochain tout au long de l’année. « On est en étude serrée, souligne Yves Lessard. Je vais informer la population des étapes qu’on va franchir donc l’effet de surprise et la part qu’on va leur demander vont être moins grands. »
Somme toute, le maire se dit satisfait des avancées qui ont été réalisées jusqu’à présent, étant donné que la majorité des membres du conseil municipal en sont à leur première expérience politique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires