Sainte-Julie sonde ses citoyens

Sainte-Julie sonde ses citoyens

Le sondage est ouvert jusqu'au 14 octobre à 17h.

Crédit photo : Archives

Cannabis

La Ville de Sainte-Julie demande l’avis de ses citoyens concernant la consommation du cannabis dans les lieux publics.

Dans la foulée de la légalisation du cannabis à compter du 17 octobre prochain, la Ville de Sainte-Julie demande aux citoyens majeurs de remplir un questionnaire en ligne qui sera disponible jusqu’au dimanche 14 octobre à 17h.

Les résultats serviront à préparer l’adoption d’un projet de règlement encadrant la consommation du cannabis dans les lieux publics lors de la séance du conseil municipal mardi prochain.

C’est le seul point qu’il reste à clarifier pour la Ville de Sainte-Julie dans le dossier du cannabis. « Nous sommes toujours en mode réflexion, il y a vraiment deux positions alors ce n’est vraiment pas facile, explique la mairesse. Il y a juste une chose qui est déjà réglée, c’est l’interdiction au niveau des parcs », avait dit la mairesse Suzanne Roy un peu plus tôt en septembre.

La Ville avait aussi le souci d’harmoniser ses règlements avec les autres villes couvertes par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, afin de faciliter l’application de la loi par les policiers.

Pour ce qui est de la production de cannabis, un projet de règlement a été présenté le 11 septembre afin de l’autoriser partout en zone agricole, sauf dans les zones déstructurées où le secteur résidentiel côtoie le milieu agricole. La production en zone industrielle ne sera permise que dans un seul parc industriel où les usagers actuels pourraient permettre une cohabitation adéquate.

Sainte-Julie est allée plus loin que la plupart des villes concernant la vente du cannabis. Bien qu’aucune demande n’ait été confirmée, une succursale de la Société québécoise du cannabis pourrait voir le jour à Sainte-Julie, mais à un seul endroit précis. « « On a identifié un secteur près de l’autoroute 20, dans la zone commerciale près du nouveau terminus », précise la mairesse Suzanne Roy.

Il est évident qu’un règlement sur la consommation du cannabis ne pourra pas être adopté avant sa légalisation. Le plus tôt serait lors de la prochaine séance du conseil municipal au mois de novembre.

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des