Sainte-Julie se situe dans le peloton de tête

Sainte-Julie se situe dans le peloton de tête

La Ville de Sainte-Julie se place dans le premier 10 % des municipalités ayant le moins augmenté ses taxes au cours des cinq dernières années.

« Nous sommes ravis, les membres du conseil municipal et moi-même, de constater l’excellence de notre gestion rigoureuse depuis plusieurs années. Notre ville se situe avantageusement au 101e rang parmi 1 062 villes avec un pourcentage moyen d’augmentation des taxes sur cinq ans de seulement 11,5 %, comparativement à la moyenne québécoise qui se situe à 19 % », de souligner Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie.

Mme Roy a fait cette constatation à la suite d’un article publié dans le quotidien La Presse, le lundi 28 novembre dernier. L’article concernait la hausse de taxation dans l’ensemble des villes du Québec depuis 2006, mentionnant que l’impôt foncier augmente plus vite que l’inflation pour une majorité de villes québécoises.

Au palmarès des villes publié par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire du Québec (MAMROT), Sainte-Julie se situe donc dans le peloton de tête si on considère que de 2006 à 2011, le taux d’inflation a augmenté de 10,4 %, que la hausse moyenne des comptes de taxes des villes de la couronne nord a augmenté de 19,7 %, que les villes de la couronne sud subissaient une hausse de 22,8 % pour la même période et que pour l’ensemble des municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal, le taux d’augmentation était de 17,6 %.

« Notre rigueur administrative nous aura quand même permis d’offrir à nos citoyens des services de qualité et le maintien d’une qualité de vie à la hauteur de leurs attentes. Ce résultat ne pouvait être possible qu’avec un conseil municipal cohérent, dont l’objectif demeure le mieux-être de la collectivité, et une équipe de direction qui travaille avec rigueur », d’ajouter Mme Roy. (OW)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des