Sainte-Julie en aide à Mont-Vélo

Sainte-Julie en aide à Mont-Vélo

Les bicyclettes vertes de Mont-Vélo devraient être disponibles entre le parc national du Mont-Saint-Bruno et la Ville de Saint-Bruno dès ce printemps.

Crédit photo : archives

Mont-VéloMontérégien

Après l’aide monétaire de Saint-Bruno sur deux ans à l’organisation à but non lucratif (OBNL) Mont-Vélo Montérégien, après l’acceptation du Service de police de l’agglomération de donner à l’organisme des vélos trouvés parmi les objets qui n’ont pas été réclamés, c’est au tour de Sainte-Julie d’apporter son aide en vélos à la structure montarvilloise.

« Les Julievillois sont invités à offrir leurs bicyclettes qu’ils n’utilisent plus à Mont-Vélo. Le point de collecte sera la Maison des jeunes, située au 1581, chemin du Fer-à-Cheval, devant l’hôtel de ville. Toutes les bicyclettes seront acceptées, qu’elles soient pour enfants ou pour adultes, en bon état ou réparables, vieilles ou récentes », indique la municipalité dans un communiqué.

L’organisme a été mis sur pied entre autres pour offrir aux citoyens et aux visiteurs du parc national du Mont-Saint-Bruno un nombre de bicyclettes usagées et restaurées en libre-service près de l’aire de stationnement du parc national.

Les vélos verts devaient être mis en service l’été dernier, lors de la première année d’existence de Mont-Vélo. Plusieurs problèmes d’approvisionnement et de stations de vélos ont empêché le lancement officiel de l’opération, qui devrait se dérouler ce printemps.

« Nous avons récupéré 150 vélos en 2015. C’est ce que nous visons chaque année désormais pour rendre viable l’OBNL. En plus du service de vélos en libre-service, nous vendons sur Kijiji les vélos réparés », explique Miguel Durand, coordonnateur de Mont-Vélo Montérégien. Les vélos usagés sont envoyés auprès des élèves de l’École secondaire du Mont-Bruno. L’école a monté un programme spécialement conçu pour former de futurs mécaniciens. « Depuis le lancement du programme, une vingtaine d’étudiants ont suivi la formation », précise M. Durand.

« Les Julievillois sont invités à offrir leurs bicyclettes qu’ils n’utilisent plus à Mont-Vélo. » Ville de Sainte-Julie

Vente ou prêt

Les vélos sont par la suite vendus de 100 à 200 $ pour financer l’organisme. La première collecte des vélos offerts par les citoyens de Sainte-Julie se fera sûrement cette semaine. Sainte-Julie garde l’espoir de s’attacher au projet et de permettre à ses citoyens de rejoindre eux aussi la montagne par ce service. « Le nombre de vélos en service et d’itinéraires suggérés accroîtra au fil des ans, comme la possibilité de relier Sainte-Julie au parc national du Mont-Saint-Bruno », signale la municipalité.

Martin Murray, maire de Saint-Bruno ne connaît pas la date de mise en place du service, mais lui aussi confirme le lancement ce printemps. Quant à l’entente passée avec la Ville de Sainte-Julie, c’est le genre de collaboration qu’aimerait voir M. Murray entre des villes voisines. Saint-Bruno-de-Montarville et Sainte-Julie ont déjà collaboré pour instaurer cette année un projet-pilote de navette reliant les deux villes; Saint-Bruno reprend l’idée lancée par Sainte-Julie pour mettre en place des taxis à prix préférentiel pour les ados et maintenant, des dons de vélos de Sainte-Julie pour Mont-Vélo.

Les citoyens dans l’incapacité de se déplacer pour faire don de leur bicyclette peuvent contacter Miguel Durand, coordonnateur du projet, au 450 653-1541, poste 22550, pour planifier un moment de collecte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des