Saint-Jean : une situation inquiétante en Montérégie

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Saint-Jean : une situation inquiétante en Montérégie
La Montérégie voit ses cas de COVID-19 diminuer de semaine en semaine sauf à Saint-Jean-sur-Richhelieu. (Photo : courtoisie)

Même si des mesures de relâchement sur le confinement imposé au Québec pour cette pandémie sont attendues le 8 février, en Montérégie on lève le drapeau rouge.

La directrice de santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier, la présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Montérégie-Centre, Lise Pouliot et le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante ont tenu une conférence de presse pour faire le point sur la situation en Montérégie et particulièrement à Saint-Jean-sur-Richelieu où tous les voyants sont au rouge. « En ce moment, on observe une forte transmission communautaire surtout à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il y a actuellement 25 éclosions actives qui touchent tout le monde. Ce n’est pas le temps de baisser les bras », a indiqué Dre Loslier.

Alors que le nombre de cas baisse semaine après semaine en Montérégie, il y a un point sur la carte qui fait exception. À Saint-Jean-sur-Richelieu, les cas de contamination continuent à augmenter.

10 % des cas actifs en Montérégie
La ville représente 7 % de la population en Montérégie, mais 10 % des cas actifs de la COVID-19 y sont actuellement répertoriés, soit 229 cas dans les derniers 24 h. « Cela pèse beaucoup sur la situation globale en Montérégie où ça va mieux depuis plusieurs semaines. En Montérégie, il y a une baisse des cas dans toutes les tranches d’âge et surtout pour les personnes âgées. La seule exception est le groupe des 0 – 9 ans car nous voyons une hausse des éclosions en milieu scolaire. À Saint-Jean-sur-Richelieu tous les milieux sont touchés hôpitaux, les entreprises, les écoles, les services de garde », de préciser Dre Loslier.

À Chambly, ce sont 52 nouveaux cas qui ont été recensés, 14 à Carignan et 7 à Marieville.

« En Montérégie, il y a une baisse des cas dans toutes les tranches d’âge et surtout pour les personnes âgées. La seule exception est le groupe des 0 – 9 ans car nous voyons une hausse des éclosions en milieu scolaire. » – Dre Loslier

Prudence face aux allègements
La santé publique de Montérégie recommande désormais de se faire dépister le plus rapidement possible. « Les maux de gorges ou encore le nez qui coule font désormais parti des symptômes qui nécessitent de se faire dépister. Les gens attendent trop longtemps pour le faire. Dans le milieu scolaire, il y avait une période de 24 h avant de se faire tester. Ce 24 h n’est plus d’actualité. Il faut se faire dépister dès qu’il y a un symptôme. » La Dr Loslier recommande fortement, même si ceci n’est pas une obligation, que lors d’un test de la COVID sur une personne « toutes les autres personnes de la cellule familiale reste à la maison jusqu’au résultat des tests. Le virus aujourd’hui circule plus que lors de la première vague. »

À la question de savoir si les assouplissements du confinement programmés le 8 février sont appropriés en Montérégie et à Saint-Jean-sur-Richelieu en particulier, Dr Loslier rappelle que, selon les spécialistes, « les impacts négatifs sur la santé mentale des jeunes sont très préoccupants. Losqu’on demande aux personnes de s’isoler en bulle familiale en attendant les résultats d’un test, c’est une recommandation de la santé publique de la Montérégie. »

Pour le maire de Saint-Jean, l’assouplissement des mesures devra se faire avec prudence dans sa ville. « L’importance de cette conférence de presse aujourd’hui, c’est d’inviter tous les citoyens à la prudence. »

Deux cliniques mobiles de dépistage seront mises en place demain (jeudi) et le 10 février à Saint-Jean-sur-Richelieu, là où la situation est la plus difficile en Montérégie.

À ce jour, 35 000 Montérégiens ont été vaccinés et les résidences pour personnes âgés sont les prochaines sur la liste.

Aujourd’hui, 265 579 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c’est une augmentation de 1 053 personnes dans les dernières 24 h. Ce sont 37 nouveaux décès qui ont été rapportés lors de cette même journée. Le bilan évolue à 9 899 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 788 645 personnes qui ont contracté le coronavirus. Les décès sont au nombre de 20 317 depuis le début de la pandémie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires