Saint-Bruno : un PTI rempli de projets

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Saint-Bruno : un PTI rempli de projets
(Photo : capture d'écran)

Le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2021-2022-2023 à Saint-Bruno-de-Montarville dépasse pour une deuxième année consécutive les 100 millions de projets. En séance tenantes, des dépenses supplémentaires se sont ajoutées.

C’est un PTI important que la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville a voté hier soir à la séance extraordinaire du conseil municipal. Avec près de 112 millions de projets, plus une piste cyclable qui devrait coûter sur trois ans plus de 3 millions, les plans de la municipalité sont dans la continuité du PTI record voté l’an dernier qui prévoyait 124 millions de dépenses.

Le financement des projets s’étalerait ainsi : 15 M$ en 2021; 42 M$ en 2022; 54 M$ en 2023.
Rappelons qu’un PTI est une projection de la municipalité sur les projets à financer dans les trois prochaines années, marquant ainsi les priorités que la municipalité compte établir. Un PTI ne garantie pas la réalisation des projets en question. Ce document reste cependant une référence importante à la Municipalité qui va s’y référer pour se fixer ses objectifs annuels.

De ces 115 000 millions, 41 sont destinés à deux projets majeurs à Saint-Bruno dans les trois prochaines années soit : le futur complexe sportif et la construction d’un égout collecteur au sud de la route 116. En enlevant ces projets, c’est un PTI de 70 M$ qui se présente aux citoyens. Rappelons qu’en moyenne, les projets prévisionnels sur trois ans sont d’environ 50 M$ (exception faite du PTI 2019-2020-2021 qui prévoyait des dépenses de 49 M$ juste pour un complexe sportif).

« La piste cyclable sur la Monté Sabourin entre Niquet et les Promenades St-Bruno a été retirée du PTI alors que pour moi c’est prioritaire. » – Caroline Cossette

Une piste cyclable en plus
Plusieurs projets ont été devancés séance tenante dans le PTI, il y en a même un qui a été ajouté pour un montant total sur trois ans de plus de 3 M$.
Des ajouts de projet qui a même fait dire à la greffière qu’il n’était pas possible de modifier le PTI comme bon semblait aux élus lors de la séance extraordinaire. « On vient de présenter un projet de PTI qui a déjà été amendé par tous et on vient encore de le modifier (pendant la séance extraordinaire) », a-t-elle indiqué.

En effet, avant la séance extraordinaire présentée hier soir, l’ensemble du conseil municipal avec les fonctionnaires concernés, ont élaboré le PTI présenté.
Parmi les ajustements, il y a celui de la prévision d’une piste cyclable proposait par Caroline Cossette, conseillère municipale du district 3. Elle a demandé un amendement au PTIpour y intégrer le financement d’une piste cyclable qui relierait les Promenades St-Bruno au centre-ville.

« La piste cyclable sur la Monté Sabourin entre Niquet et les Promenades St-Bruno a été retirée du PTI alors que pour moi c’est prioritaire. Il va y avoir 2500 unités d’habitations normalement l’an prochain aux promenades. Si on ne fait rien pour le vélo, ces gens-là ne pourront pas venir à bicyclette à Saint-Bruno. C’est pourquoi je demande qu’on inclus dans le PTI en 2021 250 000 $ pour faire les plans et devis (pour une piste cyclable qui longerait la route 116). Nous pourrions avoir pour cela une subvention de 50 %. Ensuite je demande que l’on fasse une réserve en 2022, et 2023 de 1,5 M$ pour l’acquisition du terrain, pour une phase ultérieure de construction en 2024. »

Le maire, Martin Murray était assez en accord avec l’idée « Cela fait depuis longtemps qu’on en parle. » Vincent Fortier, du district 2 et Isabelle Bérubé, du district 5, faisant parti du parti politique du maire, le Parti montarvillois, ont été en accord avec la proposition qu’ils ont validé pour inclure le PTI. Il en va de même pour l’élu indépendant du district 4, Ludovic Grisé qui aimerait que la piste cyclable relie « idéalement une école qui pourrait voir le jour sur Sabourin. »

Marilou Alarie, indépendante du district 6, a voté également en faveur, en soulevant cependant qu’elle ne voulait ici que donner un signal fort à l’administration. « Le PTI permet d’envoyer un message pour dire que c’est le genres de projets qu’on souhaite. »

Jacques Bédard, indépendant du district 7 et Louise Dion, indépendante du district 1 ont voté contre. « Je suis toujours en faveur de la piste cyclable depuis 2014. Àl’époque, le génie l’avait évaluée à 1,2 M$ sur une piste en gravier. Le conseil avait dit non. Aujourd’hui, on parle d’un projet de 7 millions. Élargir les accotements serait plus sage (de la montée Sabourin) », d’expliquer M. Bédrad.

Mme Dion a été la plus opposée au projet indiquant la trop grosse somme d’argent à dépenser et un tracé qui laisse à désirer. « Une piste cyclable le long de la route 116, pour 7 M$ ! Le plan initiale était sur la Montée Sabourin. Une patinoire réfrigérée multifonctionnelle c’est 6,5 M$.
Une patinoire réfrigéré multifonctionnel c’est 6,5 M. Je m’oppose. Option asphalté les accôtements ou piste cyclable sur site. Asphaltage des acôtement. Pas question 7 millions le long de la 116.

C’est ainsi que le PTIa été réajusté à la hausse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires