Saint-Bruno s’ouvre au pickleball

Saint-Bruno s’ouvre au pickleball

Trois nouveaux terrains de pickleball ont été installés au parc Duquesne.

Crédit photo : Ville Saint-Bruno

Trois terrains de pickleball ont été installés dernièrement à Saint-Bruno.

Ces nouveaux plateaux sportifs ont été aménagés au parc Duquesne cet été. Ceux-ci sont éclairés en soirée et sont disponibles sans réservation. L’équipement, qui consiste en des balles en plastique trouées et des raquettes, n’est pas fourni.

Un sport en hausse

Le pickleball semble attirer de plus en plus d’amateurs à Saint-Bruno, en partie parce que ce sport s’adresse à une grande catégorie d’âge et se joue assez facilement.

Ce sport est déjà populaire auprès des 50 ans et plus, mais il gagne de plus en plus toutes les générations. Marcel Lemieux, fondateur et promoteur de la Fédération québécoise de pickleball, soutient que tout le monde peut jouer au pickleball, puisqu’il s’agirait d’un sport facile à apprendre et qui est moins dur pour les muscles et les articulations. « C’est un sport très social, c’est un sport de plaisir, et très compétitif si on le veut », ajoute-t-il.

Le pickleball est présent au Québec depuis environ une dizaine d’année et est bien ancré dans près d’une centaine de villes. D’ailleurs, 70 municipalités sont membres de la fédération, mais Saint-Bruno-de-Montarville n’en fait pas encore partie à ce jour.

Notons que lors de la consultation publique sur les besoins des citoyens en termes d’installations pour le futur complexe multisport de la Ville de Saint-Bruno, plusieurs participants ont partagé la volonté d’installer des terrains de pickleball.

Qu’est-ce que le pickleball ?

Le pickleball est un sport de raquette qui, comme l’explique Marcel Lemieux « associe différentes qualités de différents sports de raquette comme le tennis, le badminton, le tennis de table et le raquetball. »

Ce sport se joue sur une surface dure, à l’intérieur comme à l’extérieur. Le sport se joue sur un terrain de badminton, mais avec des filets à la hauteur des terrains de tennis.

La raquette a environ la même dimension qu’une raquette de raquetball, avec un fond solide comme celle du tennis de table. « D’ailleurs il y en a qui disent que c’est comme une raquette de ping-pong agrandie. »

Les règlements ressemblent à ceux du tennis, le but du jeu est d’envoyer la balle dans l’aire de jeu de l’adversaire sans que ce dernier puisse la retourner, de manière à compter le plus de points possible.

Selon Marcel Lemieux, tout le monde peut jouer au pickleball, puisqu’il s’agirait d’un sport facile à apprendre et qui est moins dur pour les muscles et les articulations. « C’est un sport très social, c’est un sport de plaisir, et très compétitif si on le veut », ajoute-t-il.