Saint-Basile propose un projet pilote

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Saint-Basile propose un projet pilote
Dans l’ordre, on aperçoit la conseillère Josée LaForest, le maire Yves Lessard, le conseiller RichardPelletier, le jeune instigateur du projet Alexi Cassivi-Pelletier, ainsi que les conseillers Line Marie Laurin, Guy Lacroix et Denis Vézina. (Photo : courtoisie)

Circuit de voitures téléguidées

À Saint-Basile-le-Grand, les adeptes de véhicules téléguidés ont accès au circuit de vélos tout-terrain du parc du Ruisseau afin d’y pratiquer leur loisir. Depuis le 8 juillet, deux plages horaires sont disponibles chaque semaine. 

Avec leurs petits bolides, les amateurs peuvent fréquenter les pistes du circuit de vélos tout-terrain. La Ville vient d’ailleurs d’y ajouter une estrade afin que les participants contrôlent leurs voitures à distance. L’endroit est ouvert pour eux les mercredis, de 14 h à 21 h et les samedis, de 11 h à 16 h, et ce, jusqu’en début de période hivernale.

Rappelons que le circuit de voitures téléguidées aura fait couler beaucoup d’encre depuis quelques années.

Un projet du budget participatif

Dans le cadre du troisième processus de budget participatif, tenu en 2016, un montant de 20 000 $ avait été réservée pour des projets présentés par des jeunes de 10 à 17 ans et s’adressant au même public. Parmi la dizaine de propositions, c’est l’aménagement d’un circuit pour permettre aux adeptes de ces appareils téléguidés de s’amuser dans un milieu sécuritaire, de rencontrer d’autres passionnés et, éventuellement, d’organiser des tournois et des compétitions, qui était sorti du lot pour son plus grand nombre de votes.

« Nous avons étudié différentes avenues pour la mise en place de ce projet destiné avant tout aux jeunes, et nous avons écouté les préoccupations de la population. » – Yves Lessard

Or, à cette époque, le site envisagé pour l’installation d’un tel plateau d’activités était le parc des Cheminots pour des raisons de proximité, d’accessibilité, de services existants et d’espace disponible : une recommandation des Services techniques du génie et des travaux publics et du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire. Un choix qui n’a visiblement pas plus aux résidants du secteur, qui étaient réticents au projet.

D’ailleurs, un résidant de la rue Beauchemin s’opposait à l’implantation du circuit pour voitures téléguidées au parc des Cheminots. Il a mis sur pied une pétition de 100 signatures qui appuyaient sa position.

Les citoyens plaidaient que ce type de projet causerait du bruit supplémentaire, une perte de valeur sur les résidences, la reconfiguration du terrain, dont la butte qui sert de pente à glisser en hiver, et la venue d’adolescents dans un parc dont les installations fixes sont consacrées aux enfants d’âge préscolaire (18 mois à 5 ans).

Bref, le parc desCheminots a été mis de côté et la Ville s’est tournée vers le parc du Ruisseau. « Le conseil n’a pas encore tranché, en attente de recommandations et d’analyses de nos services, mais c’est la deuxième option envisagée », racontait le maire de Saint-Basile-le-Grand, YvesLessard. Soit derrière les terrains de tennis, au fond vers la gauche, « un lieu qui permet d’éviter et d’interagir avec les piétons et les cyclistes », reconnaît M. Lessard.

« C’est un loisir qui s’adresse à un public de tous âges, aux adeptes d’électronique et de mécanique, aux personnes qui aiment jouer avec de petits objets. On a pensé qu’il était important de considérer les intérêts de ceux qui aiment autre chose que les sports traditionnels », explique le conseiller municipal du district n° 5 et responsable des dossiers de loisirs sportifs, culturels et communautaires, Guy Lacroix.

Les voitures recommandées sont les modèles électriques avec suspension tout-terrain, alors que les modèles fonctionnant à l’essence et de type Nitro seront interdits.

« Nous avons étudié différentes avenues pour la mise en place de ce projet destiné avant tout aux jeunes, et nous avons écouté les préoccupations de la population, notamment concernant le bruit. Le projet pilote que nous mettons en place cette année nous permettra de recueillir des données tangibles concernant entre autres le niveau sonore et le taux de fréquentation, de même que les commentaires des usagers. Advenant une expérience positive, le conseil municipal pourrait envisager la mise en place d’un circuit permanent à usage unique dans un lieu différent, en redonnant aux amateurs de vélo tout-terrain le plein usage de leur circuit », ajoute le maire.

De son côté, l’instigateur du projet, Alexis Cassivi-Pelletier, s’est montré ravi du dénouement de son projet. « J’aimerais remercier le conseil municipal d’avoir rendu possible ce projet pilote. Je suis certain que les jeunes seront au rendez-vous! », s’est-il exprimé.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous de ce projet pilote?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des