Roselyne Houde honorée

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Roselyne Houde honorée
Roselyne Houde a été décorée de la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec. (Photo : courtoisie)

Parcours scolaire

Roselyne Houde s’est distinguée par son engagement scolaire en 2020. La jeune femme de Saint-Bruno-de-Montarville s’est vue décerner la Médaille académique du Gouverneur général du Canada en novembre dernier, alors qu’au printemps, elle a été décorée de la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec.

Roselyne Houde se souviendra longtemps de 2020. C’est l’année où elle aura été récompensée pour son parcours scolaire. Deux événements ont permis de souligner ses efforts.

Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec

Au printemps dernier, elle a obtenu la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec pour son engagement social et communautaire à l’école secondaire Polybel pendant l’année 2019-2020. « C’est une distinction qui représente beaucoup pour moi, confie en entrevue avec le Journal de Saint-Bruno Roselyne Houde. C’est une belle reconnaissance qui souligne autant mon côté sportif que scolaire. »

« C’est une belle reconnaissance. » -Roselyne Houde

Capitaine de son équipe de rugby, Roselyne Houde s’adonnait aussi au ultimate Frisbee. Puis elle a pris part à des voyages et autres activités organisées par l’école. Selon elle, cette Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec lui a été remise pour son implication, sa joie de vivre et ses liens avec les enseignants. Quand on lui demande d’où vient cette joie de vivre, l’athlète évoque ses parents, ses expériences et sa propension à apporter de la joie dans son entourage.

Médaille académique du Gouverneur général du Canada

Puis, en novembre dernier, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada a été attribuée à Roselyne Houde dans le cadre de son année scolaire 2019-2020. La Montarvilloise était alors en 5e secondaire à Polybel. Cet honneur est décerné à l’étudiant qui obtient la meilleure moyenne générale lors de son année finissante au secondaire. « C’était une surprise!, admet-elle. J’ai travaillé fort pendant mon 4e et mon 5e secondaire, mais pas pour me démarquer ni pour être la meilleure. C’est aussi une belle reconnaissance! » Elle a également reçu un certificat signé par la gouverneure générale du Canada, Julie Payette.

En raison de la pandémie, les deux distinctions ont été envoyées par la poste à Roselyne, car les cérémonies officielles n’ont pas pu avoir lieu. « Nous sommes très fiers de Roselyne; de la jeune adulte équilibrée, joyeuse, passionnée et persévérante qu’elle est devenue », soutiennent ses parents, Réal Houde et Maryse Dumesnil.

Paroles d’enseignants

À la suite des honneurs décernés, quelques anciens enseignants de Roselyne ont souhaité lui rendre hommage avant son départ pour le cégep. « [Une] élève engagée, déterminée et aux multiples talents, [elle] saura atteindre [s]es objectifs, j’en suis convaincu! », croit le professeur de 1re secondaire en géographie et en histoire, Pierre Proulx.

Pour la professeure d’anglais Mélissa Lynch, « Roselyne est la bonne humeur incarnée, toujours souriante, positive et ne baisse les bras devant aucun défi. Elle connaît bien la persévérance et la notion de dépassement de soi. […] Ce fut un réel bonheur de lui enseigner, car elle est tout simplement géniale! »

« Roselyne est une jeune femme exceptionnelle que j’ai connue grâce au rugby. Dès qu’elle a mis les pieds sur le terrain, j’ai su qu’elle avait quelque chose de différent. Elle est dévouée, impliquée, sérieuse, très intelligente et souriante. Dès sa première saison de rugby, elle se démarquait déjà par sa vitesse, mais aussi par sa compréhension du jeu et son désir de s’améliorer », commente l’enseignant en éducation physique et entraîneur de l’équipe de rugby, Marc-Antoine Bourget.

Enfin, pour Patrick Sévigny, Roselyne Houde est « un exemple à suivre, une étoile montante, un moment de pur bonheur dans la vie de chacun et une héroïne pour toutes les jeunes filles! », déclare le professeur d’anglais.

Fin du secondaire

Au téléphone, Roselyne Houde se confie sur la fin abrupte de son passage au secondaire à cause de la COVID-19. « C’est un peu… étrange. L’année a été coupée drastiquement. Je devais voyager à New York et à Chicago… Puis les sports ont été arrêtés. Mon bal de finissants est un autre grand événement que je n’ai pas vécu. Il manquait toute cette euphorie de fin de quelque chose », indique celle qui pratique le patinage artistique avec le Club de patinage artistique de Saint-Bruno.

En septembre, elle a fait ses débuts au cégep Édouard-Montpetit, mais à distance. Elle poursuit ses études en sciences de la santé. « Depuis que je suis jeune, je veux aider les gens dans la vie. Le corps humain m’a toujours fascinée. La médecine et la santé, on le voit aujourd’hui, c’est un domaine très pertinent. On a besoin de ces personnes. »

Rappelons que Roselyne s’est distinguée au rugby féminin, étant membre de plusieurs formations, dont celle du Montreal Irish RC, qui possède un terrain à Sainte-Julie. En 2019, elle a fait partie de l’équipe du Québec lors de divers tournois aux niveaux national et international.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous des exploits de Roselyne Houde?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires