Retour sur le budget 2021

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Retour sur le budget 2021
Le conseiller municipal, Richard Pelletier, et le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard, à une époque où la pandémie de COVID-19 n’existait pas encore. (Photo : archives)

Saint-Basile-le-Grand

Les avis d’imposition aux propriétaires grandbasilois pour l’année 2021 ont été distribués. Les six versements du paiement sont prévus les 11 mars, 26 avril, 10 juin, 26 juillet, 9 septembre et 25 octobre.

À Saint-Basile-le-Grand, rappelons que les propriétaires verront leur avis d’imposition résidentiel augmenter en moyenne de 1,77 % en 2021, soit une hausse de 57 $. Le budget, de l’ordre de 27 761 488 $, a été adopté par le conseil municipal en décembre dernier lors d’une séance extraordinaire.

« C’est un budget qui reflète ce que nous souhaitions lorsque nous sommes arrivés à la direction de la Municipalité. » – Yves Lessard

Après des hausses moyennes de 2,83 % (budget 2020), 7,62 % (budget 2019) et 5,95 % (budget 2018) lors des trois dernières années, celle de 2021 devrait mieux passer auprès de la population en cette année pandémique. Par contre, ce n’est pas un gel des taxes municipales, comme l’ont décidé d’autres villes de la Rive-Sud, par exemple Sainte-Julie.

Irréalisable

Mais en rencontres budgétaires, le conseil municipal de Saint-Basile-le-Grand s’est rapidement rendu compte que le gel de taxes était irréalisable cette année, pandémie ou pas. « C’est sûr que ça mettait une pression lorsque d’autres municipalités annonçaient un gel de taxes. Quand on compare nos sources de revenus avec ces villes-là, Saint-Basile ne fait pas le poids. Ce sont des municipalités qui ont des plateaux industriels. Ça assure un bon revenu supplémentaire. Saint-Basile n’a pas ça, et c’est une contrainte majeure qui nous oblige à limiter nos ambitions futures », explique le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard.

Ce dernier va même jusqu’à dire qu’une hausse de taxes de 1,77 % (57,49 $) à Saint-Basile-le-Grand est l’équivalent d’un gel de taxes ailleurs. « Peut-être mieux encore parce que c’est un exercice assez contraignant que nous avons dû faire. »

Budget souhaité

En rencontre virtuelle avec le Journal de Saint-Basile, Yves Lessard et le conseiller municipal responsable du dossier des finances, Richard Pelletier, ont résumé les plus récentes prévisions budgétaires. « C’est un budget qui reflète ce que nous souhaitions lorsque nous sommes arrivés à la direction de la Municipalité », répond d’emblée M. Lessard, qui rappelle ce coup de barre qu’il fallait faire en début de mandat. « C’étaient des décisions nécessaires pour nous permettre de nous retrouver dans la situation où nous sommes actuellement. »

Tout de même, le maire affirme que le conseil municipal est conscient de ne pas avoir les moyens d’atteindre les revenus de ses ambitions en termes de réalisations. En grande partie en raison de contraintes majeures de développement. « Les gens ont saisi et compris la situation dans laquelle nous nous trouvions. Parce que nous avons bien identifié cette situation, je pense que la population nous a suivis là-dedans », insiste M. Lessard.

Pour sa part, Richard Pelletier évoque un budget bien équilibré. « Je ne parle pas seulement des chiffres. Tous les conseillers, incluant le maire, nous sommes fiers du travail que nous avons réalisé. Parce qu’il y a de grands besoins. Nous n’avons pas les moyens de toutes nos ambitions; il faut être quasiment chirurgical dans nos choix, dans ce que nous voulons mettre en place. Il y a des décisions difficiles. Nous voulons en même temps préserver notre concitoyen, dont nous faisons partie, qui doit payer en bout de ligne pour tous ces services. C’en est arrivé à un équilibre et je suis fier de l’exercice qui a été effectué. »

Pas de report

Rappelons que l’an dernier, afin de soulager les citoyens en difficultés financières liées à la COVID-19, plusieurs villes avaient pris des mesures pour faciliter le paiement de leurs taxes. Saint-Basile-le-Grand, notamment, avait reporté d’un mois le versement de la perception des paiements. Cette année, bien que la pandémie se poursuive, les municipalités semblent moins enthousiastes à renouveler l’expérience. À Saint-Basile-le-Grand, aucun report n’a été envisagé pour les échéances des six versements prévus. « L’avis d’imposition sera distribué aux citoyens dans la semaine du 8 février prochain. Aucune mesure particulière n’a été prise », nous a confirmé la directrice du Service des communications de la Ville, Stéphanie Plamondon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires