Retour au centre commercial

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Retour au centre commercial
Les centres commerciaux ont reçu l’aval du gouvernement pour rouvrir leurs portes. (Photo : Frank Jr Rodi)

Promenades St-Bruno

Les centres commerciaux ont reçu l’autorisation de Québec pour rouvrir leurs portes le 8 février dernier. Aux Promenades St-Bruno, force est d’admettre que les consommateurs sont au rendez-vous.

« Je suis venue plus tôt cette semaine parce que je devais faire des échanges de cadeaux de Noël. Cette fois, c’est pour moi que je magasine! Je voulais me gâter », mentionne une cliente rencontrée en fin de semaine aux Promenades St-Bruno.

« Cette fois, c’est pour moi que je magasine! Je voulais me gâter. » – Une cliente

Un couple accosté plus loin nous dit qu’il profite de la réouverture des commerces pour dénicher des rabais. « Nous n’avons pas eu de Boxing Day après Noël. Nous espérons trouver quelques bonnes affaires cette semaine! »

Une autre femme, aperçue les mains vides dans le stationnement du centre commercial, reconnaît que même si elle n’a fait aucune dépense, cette sortie a été bénéfique « après toutes ces semaines enfermée à la maison ».

Difficile de percevoir le sourire sur les visages de tous ces consommateurs qui s’accumulent à l’intérieur de l’endroit, mais on le devine sous leurs couvre-visages. Les gens sont heureux de sortir de la maison, de rencontrer leurs semblables, de jaser et de dépenser autrement que de façon virtuelle.

Maintenant, les mesures sanitaires sont-elles respectées? Oui et non. La désinfection des mains, à l’entrée du centre commercial et des boutiques, semble maintenant ancrée dans les habitudes des gens. C’est presque devenu un automatisme.

Mais contrairement à ce printemps, les couloirs de direction ont été abandonnés par plusieurs. Bien qu’elles soient très visibles au sol et sur des affiches, les flèches ne sont pas suivies aussi adéquatement par la clientèle que lors du premier confinement. C’est d’ailleurs le cas aussi dans les épiceries. Malgré les flèches qui indiquent quelle direction privilégier, les consommateurs se croisent des yeux et tentent de s’éviter en traversant la même rangée.

Par ailleurs, certaines boutiques font preuve d’ingéniosité pour limiter l’accumulation de clients à l’intérieur, soit en bloquant l’entrée avec des caisses, soit en refermant les grilles. « Attendez qu’un commis vienne vous chercher », peut-on lire.

Notre journaliste a constaté des files d’attente devant certains commerces. En cette fin de semaine de la Saint-Valentin, des bijouteries étaient notamment prises d’assaut, de même qu’une chocolaterie, un magasin d’accessoires à café et certaines boutiques de vêtements.

Enfin, alors que les clients quittent le centre commercial autour de 17 h, des jeunes s’agglutinent dans les halls d’entrée, assis par terre contre les murs. Pendant que certains attendent leurs parents, d’autres patientent pour le prochain autobus. C’est l’hiver… l’attente est plus agréable à l’intérieur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires