Reprise du sport en zone rouge

Par Gabriel Provost
Reprise du sport en zone rouge
Crossfit St-Basile a réorienté ses installations vers davantage d’entraînement individuel. (Photo: Gabriel Provost)

Le sport reprend graduellement au Québec. À compter du 26 mars, la pratique individuelle sera autorisée en zone rouge, au grand bonheur des sportifs, qui ont bien besoin de bouger.

Les adeptes, tout comme ceux qui le sont moins, attendaient avec impatience que les gyms puissent enfin rouvrir. Chez Crossfit St-Basile, les employés s’affairaient déjà, à 8 jours de l’ouverture, à tout replacer afin que le centre soit ouvert de façon optimale le 26 mars. L’établissement a ouvert ses portes en juin 2019:il a donc passé près de neuf mois fermé depuis sa création. 

Gabriel Bédard est propriétaire de Crossfit St-Basile. Il est entraîneur dans des gyms depuis plusieurs années et est titulaire d’un baccalauréat en kinésiologie.

Malgré les différentes épreuves auxquelles il a dû faire face depuis le 15 mars 2020, M. Bédard est confiant que son établissement retrouvera peu à peu la clientèle perdue. Grâce à la communauté qu’il avait bâtie avant la COVID-19, le kinésiologue a été en mesure de garder une partie de ses clients. « Avant la pandémie, on avait environ 200 clients. On a perdu la moitié, mais on a réussi à garder l’autre moitié en donnant des cours en ligne et en offrant davantage de services. » Un service de massothérapie fait partie de ces nouvelles options, qui augmentent la possibilité d’attirer une plus grande clientèle. 

On a perdu la moitié [de nos clients], mais on a réussi à garder l’autre moitié en donnant des cours en ligne et en offrant davantage de services. 

-Gabriel Bédard

Personnel à distance 

Au chapitre de la main-d’œuvre, garder les entraîneurs malgré la pandémie a été difficile pour M. Bédard. Mais au final, il a pu garder ses employés en offrant un service d’entraînement et de suivi virtuels. « Quand on a fermé le gym, quelques jours après on était en mesure de fonctionner de manière virtuelle. » Le kinésiologue estime que son équipe  est désormais plus encline à travailler à distance, ce qui peut s’avérer une difficulté pour le retour de l’entraînement en présentiel. 

Une ouverture qui fait du bien

Les professionnels de l’activité physique se réjouissent de la réouverture des salles de sport. Selon Marie-Ève Corriveau, administratrice à la Fédération des Kinésiologues du Québec « les gens ont pris en moyenne deux kilos depuis le début de la pandémie. L’activité physique, c’est notre médicament naturel, autant pour l’anxiété que le stress », dit-elle. « Les gens ne savaient plus trop  quoi faire à cause du peu de moyens qui restent pour l’activité physique. » 

Cette partielle réouverture en zone rouge inclut l’entraînement intérieur à deux personnes ensemble, et à l’extérieur en groupe qui incluent jusqu’à huit individus de bulles familiales différentes. 

Pour l‘instant, les entraînements en groupe à l’intérieur sont interdits en zones rouges, un point qui est assez difficile à gérer pour des établissements comme celui de Gabriel Bédard. « Ça va carrément à l‘encontre de nos valeurs de ne pas pouvoir faire d’entraînement de groupe. Mais au moins on a créé davantage d’espace pour l’entraînement individuel. Et on se dit que c’est mieux ça que rien! »

Que pensez-vous des mesures mises de l‘avant par le gouvernement pour le déconfinement du sport?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires