Regard sur les élections municipales de Saint-Bruno-de-Montarville

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Regard sur les élections municipales de Saint-Bruno-de-Montarville
(Photo : Archives)

Dans le cadre des élections municipales qui se tiendront le 7 novembre prochain, les Montarvillois sont invités à s’exprimer quant aux élus qui les représenteront lors du prochain mandat. Ils auront le choix entre deux équipes politiques à chacun des postes et deux candidats indépendants au poste de maire et dans le district 5.

Il faudra attendre les résultats du 7 novembre prochain pour connaître le futur maire ou la future mairesse de Saint-Bruno-de-Montarville dans cette lutte à trois qui s’est amorcée lors de cette campagne municipale.
Le premier à s’être annoncé est Ludovic Grisé Farand pour son parti Citoyens d’abord. Conseiller municipal du district 4, il a été élu à la suite d’une élection partielle après le départ de Martin Guevremont pour des raisons familiales le 1er avril 2020.

Avant son élection M. Grisé Farand avait tenté sa chance à l’élection provinciale du 1er octobre 2018 pour le Parti libéral de l’époque de Philippe Couillard. Il s’était alors incliné face à la députée sortante et ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, de la Coalition avenir Québec (CAQ).

M. Grisé Farand présente une équipe au complet pour les prochaines élections municipales. Pour les postes de conseillers municipaux, seule Louise Dion, la candidate sortante du district 1, représente sa candidature aux côtés de M. Grisé Farand. Dans tous les autres districts, les personnes retenues par le parti Citoyens d’abord se présenteront à un premier mandat. L’équipe de M. Grisé Farand est composée comme suit : Louise Dion (candidate sortante du district 1), Jean-Claude Boyer (district 2), Mathieu Marcil (district 3), Nancy Cormier (district 4), Eve Poirier (district 5), Hélène Ringuet (district 6), Jérèmy Dion-Bernard (district 7), Marc-André Paquette (district 8).

Une deuxième équipe
Le deuxième parti à avoir présenté une liste complète est le parti Ensemble Saint-Bruno, qui a à sa tête la conseillère municipale du district 5, Isabelle Bérubé.

Isabelle Bérubé abandonnera ainsi son poste de conseillère municipale du district 5, qu’elle a occupé pour un deuxième mandat. Son premier mandat de conseillère municipale, elle l’avait acquis en 2013 au nom du Parti montarvillois dans le district 3.

Au cour de son deuxième mandat, Mme Bérubé a quitté le Parti montarvillois, avec lequel elle avait été élue une nouvelle fois en 2017. Cette séparation avec le parti du maire de Saint-Bruno, Martin Murray, s’est produite il y a un an, alors que l’idée de se présenter aux prochaines élections était bien présente. Rappelons que M. Murray avait déjà informé, dès le début de son deuxième mandat, qu’il ne se représenterait pas.

Comme le parti rival, Mme Bérubé pourra s’appuyer sur le candidat sortant du district 2, Vincent Fortier, qui s’est montré solidaire à l’endroit de Mme Bérubé au moment de quitter le Parti montarvillois il y a un an.

L’équipe de Mme Bérubé est composée comme suit : Julien Racicot (district 1), Vincent Fortier (candidat sortant du district 2), Christine Simard (district 3), Mathieu Constantin (district 4), Véronique Mauro (district 5), Jean-Charles Pelland (district 6), Martyne-Isabelle Forest (district 7), Maria Korpijaakko (district 8).

Candidats indépendants
André Besner, au dernier moment, a décidé de se présenter comme indépendant à la course au poste de maire de Saint-Bruno-de-Montarville avec son Parti équilibre. Bien qu’il se représente sous l’étiquette d’un parti, il sera le seul candidat à se présenter.

M. Besner a déjà été conseiller municipal aux élections de 2013, où il siégeait dans le fauteuil du district 5 pour le parti Alliance municipale. En 2014, il se présente au poste de président de la Commission scolaire des Patriotes, alors qu’il est toujours conseiller municipal. Il perdra ses élections.

Aux élections de 2017, il se présente comme maire après avoir fondé le Parti équilibre. Il finira en 4e position sur 5 candidats. Alors qu’il était accompagné de candidats, dans quelques districts, qui n’ont pas été élus en 2017, il se présente seul cette année.

Le district 5 accueillera le seul candidat indépendant en dehors du poste de maire à combler. M. Mercier s’est fait connaître politiquement par son engagement quant aux questions touchant l’agglomération de Longueuil.

Louis Mercier est le seul candidat indépendant autorisé à être officiellement inscrit dans le district 5. En 2016, il dénonçait déjà que le site Internet de l’agglomération de Longueuil était hébergé par celui de la Ville de Longueuil. C’est ainsi qu’il créera un site agglomerationlongueuil.ca pour montrer l’incongruité de la chose.

Il a été récemment à l’origine du mouvement citoyen ÉquiAgglo, un mouvement militant pour un traitement équitable et efficace des ressources de l’agglomération de Longueuil. Il a aussi récemment démissionné de son poste de conseiller, occupé pendant sept mois auprès du conseil de Ville de Saint-Bruno sur les points touchant l’agglomération de Longueuil.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires