Projet pilote de partage de la piste de vélo tout-terrain: respecte-t-il les règlements?

Par Gabriel Provost
Projet pilote de partage de la piste de vélo tout-terrain: respecte-t-il les règlements?
Le projet pilote de partage de la piste aura lieu malgré la grogne populaire. (Photo: Gabriel Provost)

Le projet pilote de voitures téléguidées de Saint-Basile fait encore parler: le comité de parents du parc du Ruisseau a soupçonne que le projet pilote soit illégal.

Les parents responsables du comité ont effectué des recherches et ont découvert, en se penchant sur les règlements municipaux, que la tenue d’événements sur des terrains de la ville ne peut pas dépasser 5 jours consécutifs. Le projet pilote, s’il est considéré comme une activité communautaire, ne respecterait pas la réglementation municipale.

Au moment de publier ces lignes, Saint-Basile-le-Grand n’a toujours pas répondu au questionnement lié à la légalité du projet pilote.

Le comité, qui n’est pas d’accord avec la tenue du projet pilote sur la piste appelée piste de BMX, désapprouve entre autres le fait que les jeunes qui souhaitent fréquenter le circuit pour y faire du sport se buttent à des adultes qui jouent avec des voitures téléguidées sur ces bosses dans des périodes qui leur sont réservées exclusivement. 

Certains utilisateurs se rendraient même à la piste avec leurs véhicules téléguidés sans respecter les plages horaires qui leur sont réservées des mardis et dimanches. Le comité de parents indique qu’au moins un incident est survenu entre une personne qui marchait dans le parc et un utilisateur, incident au cours duquel le conducteur du véhicule miniature aurait volontairement fait foncer son bolide sur la femme qui marchait.

Les Comité du parc du Ruisseau a rédigé une lettre envoyée à la Ville, dans laquelle elle décrivait les lacunes perçues par le groupe, de même que des cibles concrètes qui devraient être atteintes pour que Saint-Basile mette ou non sur pied son projet de piste de voitures téléguidées. 

Une lettre de réponse  

En réponse à cette lettre, les conseillers municipaux Josée LaForest et Denis Vézina ont répondu, également par l’entremise d’une lettre, « [entendre] désigner un surveillant de plateau à chacune des plages horaires réservées pour l’utilisation par les utilisateurs des voitures téléguidées. »

C’est ce surveillant qui s’assurera d’effectuer le comptage du nombre de personnes qui fréquentent la piste dans le cadre du projet pilote. 

En lien avec la critique de la part du comité selon laquelle les usagers ne sont pas au rendez-vous pour le projet et qu’il n’y a pas d’objectifs clairs pour la réussite du projet pilote, les conseillers indiquent qu’ils jugent que cela est «  inopportun puisque plusieurs activités offertes par la Ville n’ont pas un grand nombre d’utilisateurs, mais s’avèrent essentielles afin de favoriser l’émergence d’un tissu social fort. » Pour Mme LaForest et M. Vézina, appliquer la logique du comité ferait en sorte que des institutions telles que la Maison des Jeune devraient fermer puisqu’elle « n’est certes pas le lieu le plus fréquenté de la ville ». 

« Une activité qui dérange les résidents, est dangereuse pour les enfants et qui est principalement pour des adultes venant de villes autres que Saint-Basile n’est pas pertinente. » 

-Comité du parc du Ruisseau

Les deux élus concluent leur lettre en ajoutant que l’intervention de policiers à vélo a été sollicitée pour surveiller les lieux lors de différentes périodes, sans spécifier lesquelles.

Pas en accord

Le Comité a répondu à ces points énoncés par la Ville en mentionnant notamment ne pas croire que « l’expulsion des jeunes lors des heures exclusives “favorise un tissu social fort”. » Il rétorque également à l’affirmation selon laquelle la maison des jeunes devrait fermer en soulignant que cet établissement n’est pas « une activité qui dérange les résidents, est dangereuse pour les enfants et qui est principalement pour des adultes venant de villes autres que Saint-Basile n’est pas pertinente. » 

Pour le moment, Saint-Basile-le-Grand semble décidée à laisser le projet se dérouler pour la durée de l’été, notamment pour quantifier la fréquentation du site et avoir une bonne idée de ce qu’un projet permanent amènerait comme quantité d’adeptes. Le maire Yves Lessard a par ailleurs mentionné que ce projet pilote se doit d’être réalisé afin de « respecter la volonté des citoyens qui ont voté en faveur de ce projet dans le cadre du budget participatif. » En tout, ce sont une vingtaine de voix qui ont fait pencher la balance du côté des voitures téléguidées et le projet n’est toujours pas mis sur pied depuis le budget qui l’a fait voter en 2016.

Croyez-vous que la Ville devrait cesser son projet pilote de piste partagée au parc du Ruisseau?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires