Projet CETAM dans la rue

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Projet CETAM dans la rue
Alexandre Barbeau et Alexandre Vincent ont remis 3000 $ à trois organismes venant en aide aux itinérants. (Photo : courtoisie)

La pandémie n’a épargné personne et encore moins les plus démunis. Témoins directs de cette misère, deux membres de la CETAM ont eu l’idée de lancer le projet CETAM dans la rue.

Alexandre Barbeau et Alexandre Vincent n’ont pas que leur prénom en commun. Ils ont ensemble eu la volonté en 2020, de venir en aide aux plus démunis à travers le projet qu’ils ont mis en place avec l’aide de la direction de la CETAM et trois organismes communautaire, un projet appelé CETAM dans la rue.

Pour la première année du projet, la CETAM a choisi de venir en aide aux organismes œuvrant auprès de la clientèle en situation d’itinérance en offrant, entre autres, des couvertures en polars aux couleurs de la CETAM, des dons vestimentaires et, bien sûr, des dons en argent pour que les organismes choisis puissent subvenir aux besoins de leur clientèle.
Par le biais d’une collecte interne auprès des employés « dans chacune de nos casernes » les deux initiateurs du projet ont pu amasser 3000 $, soit 1000 $ pour chacun des trois organismes.

« Au cœur même des valeurs de la coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie et surtout dans l’ADN de chaque paramédics, il y a la solidarité et le dévouement. Les neuf derniers mois ont totalement motivé le projet. On veut aider et être présent dans notre communauté. » souligne Alexandre Barbeau, paramédic, relationniste pour la CETAM et co-organisateur du projet.

« Nous sommes déjà présent dans les cliniques de dépistage et dans nos tâches administratives, la vaccination c’est déjà quelque chose que nous faisons. » – Alexandre Barbeau

« Pour 2021, nous travaillerons en concert avec la Halte du coin (Grand Longueuil), l’Élan des jeunes (Châteauguay) et le Pacte de rue (Valleyfield). C’était primordial d’être présent un peu partout dans notre territoire et de redonner à la collectivité », mentionne Alexandre Vincent, paramédic et deuxième co-organisateur du projet.

En collaborant avec ces organismes, la CETAM souhaite ultimement aider ceux qui se retrouvent en situation d’itinérance soit par la prévention, l’écoute ou simplement en les gardant au chaud le plus possible.

Compétent pour vacciner
Cela fait 20 ans que M. Barbeau est paramédic à la CETAM et il a toujours été impliqué pour ce genre d’initiative. « Nous sommes de plus en plus présent dans notre communauté et les gens apprécient de nous voir sous un autre aspect. Notre métier est très apprécié, mais c’est plus que de chauffer une ambulance. Notre métier a beaucoup changé. »

En pleine pandémie, les paramédics de la CETAM, dont le siège est à Saint-Bruno-de-Montarville, ont été en première ligne. Ils le seront aussi au moment de la vaccination. « Nous sommes déjà présent dans les cliniques de dépistage et dans nos tâches administratives, la vaccination c’est déjà quelque chose que nous faisons. Donc oui nous seront compétent à administrer le vaccin contre la COVID-19. »

À propos de la CETAM
La CETAM est le plus important employeur de la Montérégie en Soins préhospitaliers d’urgence. La coopérative regroupe plus de 430 membres et dispose d’un parc d’une cinquantaine de véhicules ambulanciers répartis dans 6 casernes. Ainsi, la CETAM assure le service ambulancier auprès d’environ 700 000 personnes réparties dans 56 municipalités couvrant 2 700 kilomètres carrés et répond à plus de 82 000 appels chaque année. Soucieuse des besoins de la population, de ses membres et de ses partenaires, la CETAM offre des soins préhospitaliers de qualité, innovants et en quête d’excellence.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires