Priorité à l’avenue du Mont-Bruno

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Priorité à l’avenue du Mont-Bruno
Des travaux de réfection pour réparer l’avenue du Mont-Bruno sont à venir. (Photo : archives)

Saint-Basile-le-Grand

Les élus de Saint-Basile-le-Grand ont modifié un règlement le 2 décembre afin d’augmenter une dépense et un emprunt en vue des travaux de réfection de l’avenue du Mont-Bruno. La somme est passée de 3 750 000 $ à 6 700 000 $.

Lors de la plus récente assemblée ordinaire de Saint-Basile-le-Grand, le 2 décembre dernier, le conseil municipal a voté ce changement de règlement afin de bonifier l’emprunt pour la réfection de l’avenue du Mont-Bruno à 6 700 000 $. Hier, lors d’une assemblée extraordinaire, le règlement a été adopté.

« Cette fois, c’est la bonne! » – Line Marie Laurin

Cette différence de plus ou moins 3 millions de dollars s’explique par quelques raisons. Principalement, par l’effet de la hausse des coûts dans le marché. « La pression des prix est un problème, avance la conseillère municipale responsable de l’aménagement, de l’urbanisme et des ressources humaines, Line Marie Laurin. La grande quantité de chantiers réalisés dans la région métropolitaine fait en sorte que les prix des matériaux et des entrepreneurs augmentent. »

Aussi, parce que le premier règlement d’emprunt ne s’était pas révélé à juste prix. Enfin, parce qu’à 6,7millions, on ne parle plus du même projet.

En effet, dans ce règlement d’emprunt, un plan directeur pluvial est inclus afin de raccorder toutes les rues avoisinantes qui seront réparées dans les prochaines années. Le conseiller municipal responsable des Travaux publics et immeubles, Richard Pelletier, précise : « Ce que nous déposons comme projet pour l’avenue du Mont-Bruno, c’est un plan d’ensemble qui va permettre à toutes les rues du secteur de venir s’y déverser. Ce nouveau réseau d’égout pluvial va contribuer à diminuer les frais lors de la réfection des autres artères, puisqu’il sera déjà intégré. »

Selon l’élu, ce plan directeur pluvial ne contribue pas à l’écart de 3 millions. « Cette conception va non seulement permettre de faciliter le raccord des autres rues, mais aussi de diminuer les coûts pour la réfection de celles-ci. »

D’ailleurs, en septembre dernier, dans l’objectif de construire un nouveau réseau pluvial pour les rues Blais, Borduas, Brosseau, Champagne, des Champs, Dufresne, des Prés, de la Montagne, des Quatre-saisons, les avenues de Montpellier et du Mont-Bruno ainsi que la place Duquet, le conseil municipal a autorisé le dépôt d’un plan quinquennal pluvial auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Ces travaux devront respecter les dispositions de la Loi sur la qualité de l’environnement et être conformes au plan d’urbanisme en vigueur. Pour l’instant, la Ville attend l’approbation du ministère. « Une formalité », selon Line Marie Laurin, conseillère du district 2, dans lequel se trouve l’avenue du Mont-Bruno. Quant à Richard Pelletier, celui-ci parle de délais plus courts : « Nous sommes à faire approuver tout le plan directeur, ce qui permettra au ministère de s’y référer plus tard. Ce qui nous évitera de demander de nouvelles autorisations; ça vient alléger les délais en vue des prochains travaux du secteur. »

Un règlement d’emprunt de 3,7 millions pour la réalisation desdits travaux avait été adopté en mai 2018. Or, la réfection de l’avenue du Mont-Bruno a été reportée à quelques reprises depuis. Notamment en raison de plusieurs autres chantiers et du devancement du projet de réfection du rang des Vingt, rapidement devenu prioritaire. Les élus avaient alors pris la décision de reporter la réfection. En juin dernier, en assemblée ordinaire, le conseil municipal rejetait les soumissions reçues pour les travaux consacrés à l’avenue du Mont-Bruno. Cette fois, la raison évoquée était le montant trop élevé de la plus basse soumission reçue. Parmi quatre soumissions, la plus avantageuse s’élevait à 5 556 787 $, à comparer au règlement d’emprunt à 3,7 millions. Une offre dépassant l’estimation de la Municipalité et les sommes budgétaires disponibles, et plus élevée de 20 %. « Le montant initial n’était pas bon, évoque Richard Pelletier. Évalué par des experts, celui-ci n’aurait jamais dû être. »

Pour Line Marie Laurin, « cette fois, c’est la bonne! Notre objectif, c’est de passer l’appel de soumissions. » Elle poursuit : « Ça fait longtemps que je parle de l’avenue du Mont-Bruno. Les citoyens avaient été déçus de voir les travaux encore reportés. Ils attendent après ça. Ce ne sera pas un luxe pour les Grandbasilois de ce secteur. »

Le projet de réfection des infrastructures de l’avenue du Mont-Bruno, incluant une portion de la rue Champagne, consiste à refaire la fondation, le pavage, les bordures, les conduites d’égout et d’aqueduc, l’éclairage, de même qu’à ajouter une piste multifonctionnelle. Des arbres seront plantés et les lampadaires seront changés.

Dans le cadre de ces travaux, prévus sur une période approximative de trois mois à compter de l’année prochaine, on parle de 7 habitations sur la rue Champagne et 33 portes sur l’avenue du Mont-Bruno.

QUESTION AUX LECTEURS :

Comment se porte l’état de la rue où vous habitez?

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] la Municipalité en 2018, une priorité est donnée à la réfection de l’avenue du Mont-Bruno [voir texte paru dans l’édition du 11 décembre du journal Les Versants] et une partie de la rue Champagne. À lui seul, ce projet est estimé à 6 700 000 […]