Prêts, pas prêts, partez!

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Prêts, pas prêts, partez!
Le Défi Familles en forme prendra son départ le dimanche 2 juin, à Saint-Basile-le-Grand. (Photo : archives)

Le 11e Défi Familles en Forme

Il ne reste plus que quelques jours pour s’inscrire en ligne au Défi Familles en Forme. L’événement, quant à lui, aura lieu le dimanche 2 juin dans les rues de Saint-Basile-le-Grand avec des parcours de courses à pied de 1, 2, 5 et 10 km.

Les inscriptions en ligne se terminent ce dimanche 26 mai, à 16 h. Après cette date limite, les participants devront s’inscrire sur place, le matin même. Au moment d’écrire ces lignes, l’on sait que quelque 600 coureurs seront de la partie.

Le Défi Familles en Forme souffle ses 11 bougies cette année. L’adolescence approche… et comme tout jeune de cet âge, parfois, il y a des turbulences. C’est ce qu’a vécu l’organisatrice, Danielle Arsenault, au cours des derniers mois. Parce que, et elle le répète depuis des années, « le Défi Familles en Forme, c’est [son] bébé ».

« Ce sera déjà une grosse réussite de mettre à terme l’événement. » -Danielle Arsenault

C’est qu’après 10 ans de sacrifices personnels et financiers, Danielle Arsenault était prête à mettre un terme à l’organisation du Défi « de façon bénévole ». Elle précise : « Même si ma tête savait que c’était la bonne décision, mon cœur n’était pas capable de l’admettre. »

Dans le but de sauver le Défi tenu à Saint-Basile-le-Grand, la journaliste de profession a eu l’idée de créer un organisme à but non lucratif (OBNL). « Je me suis dit qu’en obtenant des subventions gouvernementales et municipales, et en tentant d’offrir l’événement à d’autres villes, cela me permettrait de continuer d’organiser le Défi Familles en Forme de Saint-Basile-le-Grand », souligne-t-elle.

Depuis juin dernier, le Défi Familles en Forme est devenu un OBNL. Un travail de longue haleine, selon la principale intéressée, qui a dû bâtir un plan d’affaires, composer un conseil d’administration, rechercher des subventions, des commanditaires…, et ce, afin d’amener le Défi à un autre niveau, de l’exporter vers d’autres municipalités de la Montérégie.

Dans un contexte de hausse de taxes et de gestion très serrée du budget municipal, la Ville de Saint-Basile-le-Grand n’est pas capable d’épauler au-delà de la subvention annuelle de 1 000 $ qui est remise au comité organisateur. En entrevue avec Les Versants, la Grandbasiloise revient sur la situation : « C’est un travail assez complexe, devenir un OBNL; c’est beaucoup de temps, de paperasse. À un moment, je ne croyais pas être capable de tenir le Défi dans les délais escomptés. J’avais décidé de l’annuler, parce que je n’étais pas capable de bien le réaliser dans les conditions où j’étais. J’étais heureuse avec ce que j’avais accompli à Saint-Basile en 10 ans, et j’étais à l’aise de passer à autre chose. » La bénévole a donc tout bonnement annoncé la fin. La nouvelle a été publiée tôt le matin du 23 février, sur la page Facebook de l’événement.

Mais quelques heures plus tard, à la suite d’une initiative citoyenne, une pétition était mise en ligne pour le « Maintien du “Défi Familles en forme” à Saint-Basile-le-Grand ». Pétition qui, finalement, aura récolté 797 signatures. Les choses avaient changé. « Cette mobilisation citoyenne m’a surprise et beaucoup touchée, relate la principale intéressée. Et le maire, Yves Lessard, m’a contactée. »

Ensemble, ils ont tenté de trouver une avenue alternative pour sauver et maintenir le Défi Familles en Forme à Saint-Basile-le-Grand, et ce, sans impliquer la Municipalité : « M. Lessard m’a recommandé une personne-ressource qui m’aide avec la recherche de commandites. » Même constat provenant du premier magistrat, que le journal a approché : « Comme maire, je dois garder mes distances, insiste Yves Lessard. C’est à titre de citoyen et participant du Défi depuis plusieurs années que je lui ai parlé. J’ai fait part à Mme Arsenault du nom d’un citoyen qui pourrait lui venir en aide pour la recherche de bénévoles et à la main-d’œuvre. »

Donc, le Défi Familles en Forme a été sauvé, et celui-ci sera tenu le 2 juin prochain, même si Danielle Arsenault s’est penchée sur son organisation avec quelque deux mois de retard, en mars dernier. « Je répète la même formule gagnante. Ce sera déjà une grosse réussite de mettre à terme l’événement », avance celle qui a été honorée en avril lors du Gala OSEntreprendre. Mme Arsenault et son conseil d’administration ont reçu les honneurs dans la catégorie Économie sociale pour le Défi Familles en Forme Saint-Basile.

Le début des courses se tiendra près du Centre communautaire Lise-B.-Boisvert (103, avenue de Montpellier); les départs du 10 et du 5 km s’effectuent à 8 h 30, celui du parcours de 2 km s’amorce à 10 h, la première course de 1 km commence à 10 h 45, la suivante à 11 h 10. Vous devez arriver au moins 60 minutes avant le départ de votre course. Les coureurs du 1 km doivent être sur place 60 minutes avant le premier départ. L’activité se déroule beau temps, mauvais temps. Pour les inscriptions ainsi que tous les autres détails, visitez le site Internet https://www.defifamillesenforme.ca/.

QUESTION AUX LECTEURS : Êtes-vous satisfait du maintien du Défi Familles en Forme, à Saint-Basile-le-Grand?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des