Près de 70 % dotés d’une climatisation centrale

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Près de 70 % dotés d’une climatisation centrale
Le CHSLD de Montarville est situé sur le chemin Seigneurial, à Saint-Bruno-de-Montarville. (Photo : Frank Jr Rodi )

Centres d’hébergement de la Montérégie-Est

Sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS)de la Montérégie-Est, 69 % des centres d’hébergement sont actuellement munis d’un système de climatisation central. Notamment le Centre d’hébergement de soins de longue durée de Montarville, à Saint-Bruno.

Les températures caniculaires de cette semaine ont pesé lourd sur plusieurs personnes. Les résidents des centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) à travers la province n’y ont pas échappé, surtout ceux qui ne peuvent profiter de climatisation.

Grâce au système de climatisation central, « les aires communes, les corridors, la salle à manger et le salon du Centre d’hébergement de Montarville sont climatisés », affirme le conseiller aux relations médias et ministérielles du CISSS de la Montérégie-Est, Hugo Bourgoin.

Par contre, les chambres des résidents ne sont pas climatisées. « Même dans les centres d’hébergement qui ont un système central de climatisation, dont fait partie le Centre d’hébergement de Montarville, les chambres ne sont jamais climatisées, nous répond Hugo Bourgoin. À moins que le résident ou sa famille n’ait acheté une unité de climatisation pour laquelle nous nous occupons de l’installation sans frais. »

Quelques climatiseurs au CHSLD de Montarville

Au CHSLD de Montarville, quelques chambres sont munies d’une unité de climatisation que le patient ou sa famille a acquise. « Nous avons d’ailleurs déjà installé, depuis la semaine dernière, environ 350 appareils de climatisation dans nos différentes installations où il n’y a aucun cas de COVID-19 confirmé », poursuit Hugo Bourgoin.

« Même dans les centres d’hébergement qui ont un système central de climatisation, dont fait partie le Centre d’hébergement de Montarville, les chambres ne sont jamais climatisées. » – Hugo Bourgoin

À notre demande d’entrevue, le CHSLD de Montarville a préféré nous référer aux communications du CISSS de la Montérégie-Est. Bref, à Hugo Bourgoin.

À propos de la climatisation dans les CHSLD, ce dernier précise : « Tous nos centres d’hébergement ont une zone refuge climatisée. À l’heure actuelle, ces espaces communs peuvent être utilisés en respectant les règles de distanciation physique lorsque les résidents qui les fréquentent ont tous le même statut, positif ou non, en regard de la COVID-19. Des rafraichissements sont aussi offerts aux résidents. »

Certaines des installations utilisent aussi des appareils de déshumidification, afin de réduire la sensation de chaleur.

Villas d’aujourd’hui

La maison de retraite Villas d’aujourd’hui, une résidence privée pour aînés autonomes et semi-autonomes de Saint-Basile-le-Grand, est aussi dotée d’un système de climatisation central, qui se propage dans les couloirs, les aires communes et les appartements. Les 117 résidents de l’endroit ont donc profité de l’air climatisé au cours des derniers jours où le thermomètre a grimpé au-delà de 30° C.

Par contre, certains d’entre eux ont aussi un climatiseur mural. C’est le cas pour les quelque 25 appartements de la phase 3, « puisque ça vient avec le logement », indique la directrice des services de Villas d’aujourd’hui, Diane Bellavance. Une vingtaine d’autres résidents, logés dans les studios de la phase 1 et 2, possèdent un climatiseur sur pied ou mural. « C’est à la discrétion de chacun, ajoute Diane Bellavance. Nous les installons pour eux. »

Du côté de la Maison Dauphinelle, à Saint-Basile-le-Grand, on n’a pas voulu répondre à nos questions concernant la climatisation.

Cas de COVID-19

« Il n’y a actuellement aucun cas confirmé de la COVID-19 au Centre d’hébergement de Montarville », insiste Hugo Bourgoin. Même constat à Villas d’aujourd’hui. « On a fait des miracles », souligne, ravie, Mme Bellavance. Selon elle, c’est parce que la direction n’a pas fait appel à du personnel de l’extérieur. « Notre personnel régulier nous a suffit puisque nous n’avons eu aucun cas de congé maladie. Nous avons aussi limité l’accès de la résidence aux intervenants, sauf à ceux du CLSC. Puis, nous avons appliqué les règles demandées par la santé publique à la lettre. »
À la Maison Dauphinelle, la situation est moins rose, où la COVID-19 s’est invitée auprès de dizaines de personnes.

QUESTION AUX LECTEURS :

Avez-vous subi les effets de la canicule?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des