Près de 12 000 $ à Opération Enfant Soleil

Près de 12 000 $ à Opération Enfant Soleil

L'artiste peintre Angela Bucaro.

Crédit photo : Archives

Expositions chez Re/Max Actif

Les expositions qui se déroulent dans les locaux de Re/Max Actif depuis une dizaine d’années ont permis de remettre à la Fondation Opération Enfant Soleil environ 12 000 $.

En effet, 25 % du montant des ventes de l’artiste peintre qui présente ses œuvres dans l’espace galerie de l’agence immobilière est directement remis à la Fondation Opération Enfant Soleil.

« Chaque année, ce concept nous permet de récolter entre 1 000 et 1 200 $ », explique au journal Les Versants la propriétaire et présidente de Re/Max Actif Saint-Bruno, Micheline Beaugrand.

C’est en 2005 que s’est amorcée cette série d’expositions d’artistes peintres qu’accueille l’entreprise de la rue Montarville. La première personne à présenter ses toiles fut la sœur de Mme Beaugrand. « Ma sœur est une artiste peintre amateur et à l’époque, elle possédait plusieurs œuvres à la maison. Je lui ai fait la proposition d’exposer à l’agence. Je lui ai aussi demandé si elle était d’accord pour remettre 25 % de ses ventes à Opération Enfant Soleil », se souvient-elle.

« Chaque année, ce concept nous permet de récolter entre 1 000 et 1 200 $. » – Micheline Beaugrand

Il faut rappeler que Re/Max Québec est partenaire de cet organisme depuis 1988. « C’est notre cause fétiche », dira Mme Beaugrand.

La suivante à rassembler ses tableaux pour les accrocher sur les murs de l’espace galerie a été l’ancienne directrice de l’agence, Mance Grégoire. Elle a aussi été présidente de l’Association des artistes peintres affiliés de la Rive-Sud (AAPARS).

« C’est comme ça que tout a commencé. Ensuite, en 2006, nous avons décidé de donner la chance à des membres de l’AAPARS, à raison de 12 par année, soit un mois par événement. Re/Max n’a aucun mot à dire sur le choix de ces artistes, qui sont sélectionnés par l’AAPARS. »

Si l’artiste n’a pas assez d’œuvres pour combler tous les murs de l’endroit, il est jumelé à un confrère ou une consœur pour un duo. « Depuis, nous avons présenté des artistes de tous les styles : abstrait, figuratif, animalier. L’un de ces peintres a réussi à récolter un montant de près de 1 000 $ pour Opération Enfant Soleil. Plus de 150 personnes avaient assisté à son vernissage », de poursuivre Micheline Beaugrand, qui au cours des années a fait l’acquisition de 7 ou 8 des toiles exhibées.

« Ce sont des œuvres qui me parlaient, me faisaient vibrer », raconte celle qui a été sensibilisée à l’art par des cours d’histoire de l’art. À neuf ans, elle suivait aussi des leçons de piano. Dans ses temps libres, Mme Beaugrand s’adonne aussi à l’écriture. « J’ai une propension pour les arts, alors je crois que c’était un naturel de donner une chance à des talents émergents avec nos expositions mensuelles. »

L’argent amassé grâce aux remises de 25 % des ventes des artistes est jumelé aux récoltes des autres activités de financement de Re/Max Actif. Sa part s’est élevée à 22 000 $, montant qui était compris dans le chèque global de 1,15 M$ remis au Téléthon Opération Enfant Soleil en juin dernier.

Angela Bucaro, dès le 11 juillet

La prochaine membre de l’AAPARS à profiter de l’espace galerie de l’agence immobilière sera l’artiste montréalaise Angela Bucaro. Elle y sera du 11 juillet au 15 août avec son exposition Art et Mode 4. Des vernissages sont prévus les samedis 14 et 28 juillet, de 13 à 16 h.

L’arrivée d’Angela Bucaro dans le monde de la création s’est amorcée avec la mode, marquée par une série de cours à l’Université Concordia à Montréal : ainsi a été lancée une carrière qui s’étend sur 20 ans. Elle a créé, pour les femmes, des collections de vêtements vendues à l’étranger et localement.

Passionnée par l’expression visuelle alors qu’elle résidait à l’étranger au tournant du millénaire, Angela Bucaro s’est mise à la peinture abstraite, étudiant l’art sous le mentorat de deux artistes expatriés. Son style de vie itinérant dans des régions éloignées, tels le Mali, le Nigeria, Dubaï et Abu Dhabi, a influencé son art, chaque lieu apportant sa propre source d’inspiration. « Depuis ma jeunesse, j’ai apprécié la créativité à travers mon objectif de regarder notre univers connu. À un très jeune âge, j’ai remarqué que la belle planète dans laquelle nous vivions fournissait des perspectives et des points de vue variés sur le même regard », commente Angela Bucaro à propos de sa démarche.

Son expression artistique est une combinaison de son être et de ses expériences de vie en tant qu’artiste, entrepreneure, femme et mère de deux adolescents : « Parfois, j’aime juste penser et capturer mes idées sur la toile. Quand la brosse commence à couler, je laisse mes pensées partir. C’est quand l’esprit commence à courir, libre, que nous commençons à voir. Les peintures se développent avec passion, fleurissent et grandissent comme une nature. »

Son médium préféré est l’acrylique sur toile, où elle utilise des couleurs vives dans des formes et des motifs fluides, les noirs et les blancs inspirés par son amour du design de mode.

Les volets 2 et 3 de son exposition Art et Mode ont été présentés à la Casa D’Italia, à Montréal.

QUESTION AUX LECTEURS :

Croyez-vous que les entreprises en font suffisamment pour s’impliquer auprès des organismes?

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des