Pour les jeunes musiciens

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Pour les jeunes musiciens

Concours Pizzicato

Nouvelle activité musicale à Saint-Bruno, le concours Pizzicato, tenu le 5 mai, s’adresse aux amateurs et apprentis musiciens âgés de 5 à 16 ans et qui pratiquent un instrument à cordes frottées. De gros noms sont associés à l’événenent : la chanteuse et violoniste Gabriella en sera la porte-parole, alors que le directeur artistique et chef attitré de l’OSDL, le violoniste Alexandre Da Costa, sera membre du jury.
Par instrument à cordes frottées, les organisateurs entendent le violon, le violoncelle, l’alto et la contrebasse.

« Nous souhaitons célébrer leurs efforts. » – Viviane Tchang

D’ailleurs, pizzicato est une technique en violon et en violoncelle qui consiste à pincer les cordes avec les doigts plutôt que d’utiliser l’archet. Le procédé peut aussi se pratiquer sur une guitare sèche.

Une célébration pour musiciens

C’est ainsi que l’initiatrice de ce projet musical, Viviane Tchang, qualifie l’événement du 5 mai : une fête. « L’enfant se mesure à lui-même, pas contre les autres. Le mot concours, c’est pour ajouter un aspect sérieux à ce rendez-vous. Mais ça demeure une célébration, une fête », souligne Viviane Tchang.
Comme tout joueur d’une équipe de hockey ou d’un club de soccer a un jour son moment de gloire, le but de Pizzicato est d’offrir aux inscrits leur petit moment aussi. « Nos musiciens participants, nous voulons essayer de les gâter au maximum! Nous sommes à préparer le 5 mai prochain en fonction que ce soit leur journée à eux. Ces jeunes ont droit, eux aussi, à un moment spécial », évoque la professeure de violon.

Tout la même journée

Le concours se déroulera lors d’une unique journée, le 5 mai, au cours de laquelle les participants seront invités au Centre communautaire de Saint-Bruno afin d’offrir une prestation devant public : leurs parents, et quelques juges, ce qui devrait créer « un bon stress ». Par la suite, ils pourront participer à un atelier dirigé et commenté par les juges. Cet atelier en vue de la grande finale ludique : ludique, « pour garder le tout à saveur d’enfants et s’amuser ». Elle aura lieu en soirée sur les planches du Centre Marcel-Dulude, la salle de spectacles à Saint-Bruno-de-Montarville. « Lors de cette finale, tous les musiciens se retrouveront sur la même scène afin de jouer la pièce qui aura été composée durant la journée », de mentionner Mme Tchang. Au terme du récital, des médailles seront distribuées à tous, ainsi que plus de 1 000 $ en bourses et autres distinctions. « Peu importe les résultats, nous souhaitons célébrer leurs efforts », ajoute-t-elle.
Pour cette première expérience, et parce que celle-ci se tient en moins de 24 heures, les organisateurs souhaitent se limiter à 100 inscriptions. Pizzicato demeure ouvert à tout musicien d’instrument à cordes frottées, âgé de 5 à 16 ans. Devant le jury, l’artiste interprétera la pièce de son choix, selon trois catégories : classique, populaire, traditionnelle. Des frais d’inscription s’élèvent à 35 $. Le coût des billets pour la finale ludique est de 12 $ pour les adultes. Ils sont gratuits pour les enfants de moins de 16 ans.

Bien entourée

Pour l’organisation du concours Pizzicato, Viviane Tchang s’est entourée de plusieurs collaborateurs, des « gens positifs, très compétents », dira-t-elle en entrevue avec Les Versants. Ensemble, ils forment une cohorte de gens qui « croient et encouragent les avantages de l’apprentissage de la musique sur le développement du cerveau des enfants ». Viviane Tchang est accompagnée dans l’aventure par Nathalie Demers (enseignante de musique), Joël Boucher (conseiller municipal à Saint-Bruno et directeur d’une école primaire), Roger Lacoste (président de Médiart communication [Productions du 16] et producteur de plusieurs spectacles), Marc-André Courtemanche (technicien senior), ainsi que Paula Davalan (professeure).
Pour le Montarvillois Roger Lacoste, l’initiative de Viviane Tchang, proposer ce genre de concours musical, est une bonne idée : « Plus on fait rayonner la culture à Saint-Bruno, mieux c‘est! Si on peut permettre à 200, 300, voire 400 personnes de sortir et d’assister à une telle activité culturelle, c’est tout le monde qui s’en trouvera gagnant. Tout ce qui se rapporte aux enfants, c’est gagnant. »
Dans le projet, M. Lacoste apporte entre autres une structure organisationnelle, et facilite l’achat des billets. Pizzicato est déjà annoncé sur le site Internet http://billetterie16.com/.
L’organisatrice parle de ses collaborateurs : « Peu importe l’événement, ça prend des gens qui s’impliquent et qui mettent l’énergie. »
Inspirée par Crescendo et Virtuose, deux émissions pilotées par Gregory Charles à ICI Radio-Canada Télé et qui donnaient la chance aux musiciens de se faire valoir, Viviane Tchang ne se cache pas pour admettre qu’il y a peut-être un peu de ces concepts dans Pizzicato. Elle confie aussi que ce projet n’est pas un moyen d’aller recruter des membres pour son école de violon. « Aucunement. C’est vraiment pour donner la chance à tous de jouer avec d’autres de la “même espèce”, d’encourager l’élève à se surpasser lui-même et, dans l’apprentissage et la pratique régulière de son instrument, soutenir positivement ses efforts en le récompensant. »
Pour plus de détails, composez le 514 945-2096, de 10 à 15 h, le 514 571-6338, de 16 à 20 h, ou écrivez à l’adresse courriel : info@concourspizzicato.com.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous des concours de musique?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des