L’avenir du parti en question

L’Alliance municipale, parti de l’opposition à Saint-Bruno-de-Montarville, a enregistré la démission de l’un de ses élus. Pour le moment, aucun candidat n’est annoncé pour représenter le parti en 2017.

« Le conseil d’administration de l’Alliance municipale a accepté la démission d’André Besner, qui siégera désormais comme conseiller indépendant au conseil municipal. Thérèse Hudon et Michael O’Dowd continueront à défendre les valeurs de l’Alliance et à représenter les intérêts des citoyens montarvillois au sein du conseil municipal. » Voilà comment l’Alliance municipale, le parti de l’opposition à Saint-Bruno-de-Montarville, a accueilli la démission de l’un de ses élus au conseil municipal.

« La décision finale n’est pas prise. Recruter des candidats a toujours été une étape difficile, comme mesurer l’appui populaire. » – André Besner

André Besner, conseiller du district 5, devient ainsi indépendant et réfléchit à constituer un nouveau parti politique. « Je suis en période de réflexion et de consultation. Je vais discuter avec les gens. Actuellement, je suis toujours conseiller de l’opposition et c’est pour cela que j’ai invité les autres conseillers de l’opposition à travailler ensemble », explique-t-il.

L’Alliance municipale et M. Besner n’avaient plus l’unité de ses débuts ces derniers mois. Des votes à la séance du conseil municipal qui divergeaient; des décisions prises sans que certains élus du Parti montarvillois soient mis en courant, alors que d’autres, oui; des positions prises par M. Besner de manière personnelle…

Cependant, pour M. Besner, une seule raison explique son choix : « Nous avions des divergences quant à la stratégie de la campagne électorale pour les élections municipales de 2017. Depuis un certain temps, je mentionne qu’il faut se préparer maintenant, on ne semble pas être de mon avis. » Il ajoute d’ailleurs, montrant bien que la campagne est lancée, que « les membres du Parti montarvillois sont en campagne électorale depuis la journée où ils ont été élus ».

Candidat pour 2017?

M. Besner ne s’avance pas encore sur son avenir politique, même si les démarches pour constituer un parti semblent avoir débuté. « La décision finale n’est pas prise. Recruter des candidats a toujours été une étape difficile, comme mesurer l’appui populaire. »

Au moment de l’annonce officielle de l’Alliance municipale concernant la démission d’André Besner, le site Internet du parti n’avait pas encore été mis à jour et l’ancien membre du parti y figurait toujours.

Rappelons qu’André Besner avait été candidat indépendant en 2009 à la mairie de Saint-Bruno. Élection qu’il avait perdue face à Claude Benjamin, de l’Alliance municipale. Il sera élu conseiller municipal du district 5 en 2013, face à Serge Moquin, actuellement président du Parti montarvillois, en récoltant 809 voix, contre 695 pour son adversaire. Lors des dernières élections scolaires, il s’était présenté à la présidence de la Commission scolaire des Patriotes. Élection qu’il a perdue.

Un parti en perdition

L’Alliance municipale, qui n’a toujours pas de candidats à la chefferie qui se lanceraient dans la course à la mairie en 2017, peine à trouver un chef de file. « Alors que la date limite des candidatures est terminée, aucune personne n’a réussi à récolter le nombre nécessaire de signatures pour participer à la course à la chefferie. Le 30 novembre approche! » s’inquiète Vincent Bérubé, président de l’Alliance municipale. En effet, le 30 novembre était la date butoir pour désigner le candidat du parti d’opposition.

« Est-ce que l’existence de l’Alliance municipale est remise en cause? En tous les cas, on continue de croire fermement à l’Alliance », d’ajouter M. Bérubé.