Plus de mort sur les routes en 2021

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Plus de mort sur les routes en  2021
(Photo : archives)

La Sûreté du Québec dévoile son bilan annuel en matière de sécurité routière pour l’année 2021.

En Montérégie, les collisions mortelles sont passées de 26 en 2020 à 40 en 2021. Il s’agit de la plus forte hausse dans les régions que couvre la SQ.

Selon le capitaine Paul Leduc, les principales causes des accidents mortels en Montérégie sont les mêmes que celles sur l’ensemble du territoire, « la vitesse, l’alcool et les drogues et la distraction au volant, nous explique-t-il. On peut expliquer que la Montérégie est la région qui a enregistré la plus forte hausse en raison de sa densité de population. De plus, il y a eu beaucoup de déplacements cet été dans cette région. Nos services sont entrain de faire une analyse complète sur les raisons de cette hausse. »

Concernant la consommation de drogues au volant, M. Leduc laisse entendre que la COVID-19 et la légalisation du cannabis auraient pu avoir un effet démultiplicateur, mais il souligne surtout que les agents sont désormais mieux formés. « Nous avons des formations pour pouvoir mieux détecter l’usage de drogues au volant. »

Au Québec

En 2020, il y avait eu 231 collisions mortelles causant la mort de 250 personnes. En 2021, les collisions sont passées à 245 sur l’ensemble du Québec et provoquées la mort de 262 victimes.

Le bilan 2021 démontre que les principales causes des collisions mortelles sont :
• la conduite imprudente et les excès de vitesse (24,5 % des collisions);
• la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, les drogues ou la fatigue (14%)
• l’inattention / distraction (7%);

Port de la ceinture de sécurité

Un chiffre ressort du bilan routier de la SQ. Ce sont 20 % des victimes décédées dans des collisions routières qui ne portaient pas la ceinture de sécurité. « C’est très préoccupant. Il y a eu 50 victimes qui ne portaient pas leur ceinture de sécurité. Nous avions l’habitude de voir des chiffres de 3 ou 4 % ces dernières années, mais avec 20 % ça nous inquiète. Il va falloir communiquer d’avantage son port obligatoire et le travail des patrouilleurs sera accentué. »

En 2021, la SQ a mis en œuvre sa nouvelle stratégie en sécurité routière sur 5 années : PISTE (Partenariats-Interventions-Sensibilisation-Technologie-Évaluation). Le port de la ceinture risque d’être un point mis de l’avant, comme celui de la population ciblée pour limiter les accidents de la route. « Nous avons déjà eu 30 % des victimes sur nos routes qui étaient âgées entre 16 et 24 ans. Cette année, ils représentent 16 %. La population qui a connu le plus d’accidents mortels sont les plus de 65 ans. Il y a eu 64 victimes appartenant à cette population au Québec, soit 25 %. Dans nos partenariats, il faudra axer nos communications vers cette catégorie d’âge », nous précise le capitaine Leduc.

En ce qui a trait aux collisions impliquant au moins une motocyclette, la SQ comptabilise 57 collisions, cela représente une hausse du nombre de collisions par rapport à la moyenne des cinq années précédentes, qui se situe à 41.

Le bilan routier de l’année 2021 fait état de 23 piétons décédés et six cyclistes décédés. Alors que le nombre de cyclistes décédés est resté le même face au bilan de 2020, ce sont cinq piétons de plus qui ont perdu la vie en 2021, ce qui correspond à la moyenne des cinq dernières années qui se situe à 23.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires