Plus de 4 000 arbres seront plantés

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Plus de 4 000 arbres seront plantés
Les arbres seront plantés derrière les maisons de la rue du Cardinal et de l’avenue des Hirondelles. (Photo : Frédéric Khalkhal)

Saint-Basile-le-Grand

Une plantation de plus de 4 000 arbres s’amorcera dans la semaine du 20 mai, à Saint-Basile-le-Grand. Une initiative du programme Demain la forêt, de l’organisme à but non lucratif Tous les jours.

Le journal Les Versants a appris, à la toute fin de l’assemblée ordinaire du conseil municipal de Saint-Basile-le-Grand, le 6 mai, qu’un programme de reboisement s’enclencherait dans les prochains jours.

Une citoyenne de la rue du Cardinal, Mylène Normand, s’est adressée aux membres du conseil lors de la période de questions finale, évoquant la réception d’une lettre qui prévoit la plantation prochaine de 4 000 arbres derrière sa maison. « Comme plusieurs autres résidants de ma rue, et de l’avenue des Hirondelles, j’ai reçu une lettre vendredi dernier, qui nous annonce un programme de reboisement de 4 000 arbres. » Le journal s’est adressé à la Ville, et selon elle, « environ une cinquantaine de résidants et cinq producteurs agricoles qui cultivent nos terrains ou à proximité » ont reçu une lettre comme celle de Mme Normand.

« Un rapport de l’ONU a été publié sur la biodiversité. Si on ne fait rien, c’est un million d’espèces qui seront menacées d’extinction. Il faut faire des efforts, comme celui d’adhérer à ce programme de plantation d’arbres. » -Jean-Marie Beaupré

Cette dernière, au micro lors de la période d’intervention, s’est empressée de poser des questions afin d’en savoir davantage; à quelle distance, quelles essences, c’est quoi ce programme? À la suite d’une communication avec la Municipalité, Mme Normand explique qu’on lui a annoncé qu’il s’agissait d’arbres indigènes, qui seront plantés tous les trois mètres. « On m’a répondu : “Vous allez avoir une forêt derrière votre maison. Vous allez voir des chevreuils, des ratons laveurs, des renards…” Mais je n’ai pas envie d’avoir des ratons laveurs dans ma cour! Quand je suis venue m’installer ici, quand j’ai acheté, c’était pour avoir une vue sur la montagne, pas sur un boisé », mentionne-t-elle, avant de demander si c’est possible de s’entendre sur des arbustes, plutôt que des arbres.

Des efforts pour aider la biodiversité

Le directeur général de Saint-Basile-le-Grand, Jean-Marie Beaupré, a pris la parole, s’adressant à Mylène Normand. « Aujourd’hui [lundi 6 mai], un rapport de l’ONU a été publié sur la biodiversité. Si on ne fait rien, c’est un million d’espèces qui seront menacées d’extinction. Il faut faire des efforts, comme celui d’adhérer à ce programme de plantation d’arbres. »

L’objectif est de rebâtir l’espace vert, de diminuer les îlots de chaleur, de stabiliser les berges, de créer des corridors verts… « Dites-vous que c’est mieux d’avoir une vue sur des arbres que sur des édifices de trois mètres de haut », d’ajouter Jean-Marie Beaupré.

Programme gratuit

Notons que le programme de plantation est entièrement gratuit, financé par plusieurs organismes à vocation écologique ainsi que des compensations de carbone. Cette action permet d’offrir un environnement sain et durable pour les citoyens d’aujourd’hui et les générations futures.

Faut-il rappeler que Saint-Basile-le-Grand est majoritairement à vocation agricole; on y retrouve à peine des superficies boisées. « La forêt actuelle de Saint-Basile-le-Grand est fragmentaire et ne représente que 7,4 % de sa superficie totale, constate la directrice du Service des communications et des relations avec les citoyens, Stéphanie Plamondon, alors que la littérature scientifique prône un minimum de 30 % d’espaces boisés afin de maintenir la résilience et la vitalité des milieux naturels. C’est d’ailleurs dans cette optique que la Municipalité a accepté de participer au programme de reboisement de certaines superficies dont la Ville est propriétaire, situées en zone agricole, mais non cultivées ou situées en bordure de cours d’eau. »

La directrice des communications du Jour de la Terre Québec, Émilie Chiasson, raconte : « Le département d’environnement de la Ville de Saint-Basile nous a contactés en février 2018 pour un projet de verdissement, dont le but est de planter des arbres afin d’obtenir une meilleure canopée. À cette époque, nous étions déjà dans plusieurs projets en cours. » L’organisme a repris contact avec la Municipalité un an plus tard. « Il y avait toujours un fort intérêt pour le programme de végétalisation », note Mme Chiasson. Au total, ce sont 4 046 qui seront ainsi plantés, à trois endroits différents du territoire grandbasilois. Le projet devrait être terminé l’automne prochain.

Plusieurs essences d’arbres

Parmi les arbres qui seront plantés sur ces terrains, on parle du bouleau jaune, du micocoulier occidental, du peuplier baumier, du saule blanc, du saule de Bebb, de l’amélanchier du Canada, de l’aulne blanc, du cèdre blanc, du mélèze laricin, du chêne des marais, du caryer ovale, du genévrier de Virginie, de l’épinette blanche, de même que du tilleul d’Amérique.

Stéphanie Plamondon soutient que cette plantation est importante aux yeux de la Ville. « L’augmentation de la superficie boisée est un projet qui tient à cœur à la Municipalité et représente surtout une multitude de bienfaits synergiques, favorisant ainsi un environnement riche et une saine qualité de vie pour les citoyens. Purification de l’air, lutte contre les îlots de chaleur, absorption des eaux de ruissellement, prévention des inondations, refuge et protection pour la faune, réduction de l’érosion, diminution des bruits ambiants… »

Une initiative de la Fondation Cowboys Fringants

Le programme Demain la forêt, de l’organisme à but non lucratif Tous les jours, est une initiative présentée par la Fondation Cowboys Fringants. Le but du programme est d’améliorer la résilience et la santé de la forêt québécoise en développant une approche de plantation d’arbres basée sur la science, et de réaliser divers projets, entre autres de concert avec les municipalités ou les entreprises.

QUESTION AUX LECTEURS :
Que pensez-vous de ce projet de plantation d’arbres?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des