Plan de déplacement scolaire

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Plan de déplacement scolaire
La Ville de Saint-Bruno veut sécuriser les déplacements aux pourtours des écoles. (Photo : (Photo : courtoisie))

Le conseil municipal de Saint-Bruno a approuvé l’offre de service déposée par Vélo Québec pour le projet du plan de déplacement scolaire sur le territoire. 

« On veut sécuriser les déplacements aux pourtours des écoles de la ville. On donne le mandat à Vélo Québec de nous assister là-dedans pour y arriver », de commenter le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Ludovic Grisé-Farand.

« C’est une bonne chose. » – Vincent Fortier

Ainsi, grâce à ce plan de déplacement scolaire, le conseil municipal souhaite « corriger les lacunes qui sont en lien avec les dessertes des écoles et rehausser la sécurité de tous les déplacements actifs autour de chacune des écoles de Saint-Bruno ». Ce projet fait l’unanimité au conseil. « Déjà, lors de notre arrivée au conseil, la sécurité autour des écoles faisait partie de nos priorités. La demande auprès de Vélo Québec remonte au printemps dernier », mentionne Ludovic Grisé-Farand.    

Rappelons que le 30 septembre dernier, plus d’une centaine d’enfants se sont déplacés vers l’école Albert-Schweitzer en mode actif. Des parents bénévoles ont initié cette mobilisation en faveur des déplacements actifs sécurisés autour de l’école Albert-Schweitzer. En entrevue, M. Grisé-Farand consent à dire que la mobilisation à Albert-Schweitzer est « venue confirmer que ce plan d’action était une bonne chose ».

Depuis, il a été constaté que les marcheurs et les cyclistes étaient plus nombreux à se rendre à l’école primaire du district 2, celui du conseiller municipal Vincent Fortier. « L’étincelle a été déclenchée par cette mobilisation de quelques parents de l’école Albert-Schweitzer, consternés par certains comportements autour de l’école que fréquentent leurs enfants », explique M. Fortier. 

Ces parents ont contacté la Ville, il y a eu des rencontres au conseil d’établissement. Des ponts entre les parties ont été créés. « On aboutit aujourd’hui avec un plan de déplacement scolaire qui touchera sept écoles, essentiellement primaires. On s’aligne vers des améliorations notables autour des écoles quant à la sécurité. C’est une bonne chose, parce que l’objectif de la Ville, l’objectif du conseil, c’est les familles. C’est que nos milieux de vie, nos quartiers, soient apaisés, que tout le monde se respecte et que l’on favorise la marche et le vélo », poursuit Vincent Fortier. Ce dernier souhaite que le nombre de marcheurs et de cyclistes augmente au cours des prochaines années. 

Pour sa part, la conseillère Hélène Ringuet reconnaît « un manque de sécurité et des problèmes de vitesse autour de cette école. La mobilisation et les efforts ont permis d’arriver à un beau plan qui permettra la sécurité de plus d’enfants dans toute la ville ».

Avare de commentaires, Vélo Québec s’est contenté de dire que l’organisme « ne commente pas les rapports d’expertise ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires