Pierre-Luc Dubois généreux à Saint-Basile-le-Grand

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Pierre-Luc Dubois généreux à Saint-Basile-le-Grand
Une vingtaine de livraisons ont été envoyées à la résidence Julie-Viger. (Photo : Frank Jr Rodi )

Joueur vedette des Blue Jackets de Columbus

Confiné à Winnipeg avec ses parents, l’attaquant des Blue Jackets de Columbus, le Québécois Pierre-Luc Dubois, a réalisé un geste d’entraide mercredi dernier auprès de ses grands-parents, à Saint-Basile-le-Grand.

Pierre-Luc Dubois a fait livrer une épicerie à ses grands-parents, à la résidence Julie-Viger, où ils demeurent à Saint-Basile-le-Grand. « Nous étions très contents de constater qu’il avait pensé à ses grands-parents. C’était gentil de sa part », s’est confié le grand-père, Pierre Dubois, que le journal Les Versants a joint au téléphone.

Non seulement le geste était généreux, mais il s’agissait aussi d’un coup de main inattendu, en collaboration avec le Marché Lambert IGA. « Pierre-Luc ne nous avait rien dit. Il s’était arrangé pour que tout se concrétise en cachette! », témoigne Pierre Dubois.

Un geste répété pour tous

Mais le jeune homme de 21 ans ne s’est pas contenté de gâter ses grands-parents. La même journée, il a aussi fait parvenir une épicerie à tous les autres locataires de la résidence Julie-Viger. On parle d’une vingtaine de livraisons supplémentaires. M. Dubois confirme le geste : « Il a décidé de faire la même chose pour tous les locataires. Ils étaient tous bien étonnés, mais aussi très heureux du geste de Pierre-Luc. »

La résidence Julie-Viger, au même titre que la résidence Daragon-Lafrance, aussi sur le territoire de Saint-Basile-le-Grand, est destinée aux personnes autonomes de 60 ans et plus. Elle a été construite en 2004 grâce au programme Logement abordable Québec.

La bonté du joueur de hockey a été d’autant plus appréciée par les gens demeurant dans cette bâtisse. « Nous faisons partie d’un bloc de personnes en “deuxième vie” », de mentionner Pierre Dubois.

Deux boîtes d’épicerie

Chaque locataire a obtenu à sa porte deux boîtes d’épicerie, contenant entre autres du pain, du lait, des œufs, des pâtes alimentaires et divers autres aliments. « Il y avait beaucoup de choses », estime le grand-père de Pierre-Luc Dubois.

« Il a décidé de faire la même chose pour tous les locataires. Ils étaient tous bien étonnés, mais aussi très heureux du geste de Pierre-Luc. » – Pierre Dubois

Les habitants de la résidence n’ont pas tardé à réagir à la suite du geste de celui qui a été sélectionné par les Blue Jackets de Columbus au 1er tour (3e au total) lors du Repêchage d’entrée de la Ligue nationale de hockey de 2016. Plusieurs se sont tournés vers les grands-parents pour exprimer leur gratitude. « Beaucoup de locataires nous ont remis des mots et des cartes de remerciements pour dire à Pierre-Luc que c’était très apprécié. Nous allons lui faire parvenir. »

Pierre-Luc Dubois, un p’tit jeune

Quand on lui demande de nous décrire Pierre-Luc, c’est avec fierté que Pierre Dubois se livre. « Pierre-Luc, c’est un p’tit jeune de 21 ans, qui a toujours été proche de nous. Il a toujours été bon pour ses grands-parents. Maintenant, il ne peut pas venir nous voir, parce qu’il est à Winnipeg avec ses parents. Son père travaille là-bas. L’attention qu’il a eue pour nous, c’est quelque chose! Mais c’est son style; il aime bien aussi visiter les écoles », raconte M. Dubois.

Quant au hockey, dont le calendrier régulier a été mis sur pause le 12 mars dernier, le grand-papa estime que son petit-fils se dirigeait vers une bonne saison. Avec 49 points en 70 rencontres, le natif de Sainte-Agathe-des-Monts trônait au sommet des pointeurs de sa formation. « Ça allait bien pour lui. Il était premier pointeur de son équipe et se dirigeait vers une meilleure campagne que celle de l’année dernière. C’est dommage que tout se soit arrêté », commente-t-il.

Le temps est long

Plus personnellement, Pierre Dubois ne cache pas que le confinement est difficile. « On trouve ça long! On ne peut rien faire, sauf prendre des marches… mais, tranquillement pas vite, on s’habitue », conclut-il.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous du geste de Pierre-Luc Dubois?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires