Pelchat défaite dans Montarville

Photo de Gabriel Provost
Par Gabriel Provost
Pelchat défaite dans Montarville
La candidate libérale, Marie-Ève Pelchat, a perdu la course dans Montarville contre le député bloquiste sortant, Stéphane Bergeron. (Photo: Gabriel Provost)

La candidate libérale dans Montarville, Marie-Ève Pelchat, a finalement perdu sa première élection comme candidate fédérale, avec moins de votes que son adversaire bloquiste Stéphane Bergeron, qui a remporté à nouveau le scrutin. 

Lorsque Radio-Canada a annoncé que le prochain gouvernement serait formé par le Parti libéral, sans toutefois indiquer s’il serait minoritaire ou majoritaire, Mme Pelchat a déclaré qu’« à date, je me sens bien parce que pour mon parti, ça va bien », avant d’ajouter qu’elle avait l’impression qu’elle n’aurait pas les résultats pour sa course avant le lendemain matin.

Les premiers résultats pour la circonscription ont d’ailleurs commencé à être dépouillés relativement tard comparativement aux autres circonscriptions de la province. À 22 h 44, ils donnaient d’abord une avance à Mme Pelchat par 10 voix. La tendance s’est ensuite retournée à partir de la onzième boîte de scrutin. C’est Stéphane Bergeron qui a pris les devants, pour ensuite mener une course serrée pendant un certain temps, qui s’est terminée par une remontée bloquiste. L’ambiance est demeurée positive avec la victoire du Parti libéral, qui est resté au pouvoir à Ottawa. 

« Peu importe ce qui arrive, Montarville aura fait son choix et on se reverra
dans quatre ans. »

– Marie-Ève Pelchat

Mme Pelchat, 24 ans, a fait campagne partout dans la circonscription, estimant avoir cogné à 12 000 portes et avoir effectué un peu plus d’appels durant les 36 jours de la course. Elle a également reçu des appuis de taille pour l’aider : Steven Guilbeault, Mélanie Joly, Pablo Rodriguez, Marie-Claude Bibeau et Justin Trudeau. C’est que les libéraux avaient des occasions de remporter le comté, notamment avec l’histoire de la circonscription qui a déjà fait élire leur parti pour quatre ans entre 2015 et 2019.

Avant même que sa défaite ne soit annoncée dans la circonscription, la candidate a déclaré qu’elle était fière de la campagne qu’elle avait réussi à mener. « Peu importe le résultat ce soir, on a mené toute une campagne et je suis vraiment fière de tout le travail qui a été accompli par nos bénévoles et toute l’équipe. »

Mme Pelchat a également mentionné qu’elle considérait que son collègue et adversaire bloquiste « a vraiment son travail à cœur. On fait de la politique de façon très différente, mais peu importe ce qui arrive, Montarville aura fait son choix et on se reverra dans quatre ans ».

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires