Pas facile de redémarrer la machine

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Pas facile de redémarrer la machine
Le Montarvillois Roger Lacoste. (Photo : archives)

Centre Marcel-Dulude

La décision du gouvernement de retourner dans un mode de confinement pour une période de 28 jours ne touche pas seulement les restaurateurs et tenanciers de bars. Le milieu culturel est aussi affecté, puisque le premier ministre François Legault a annoncé la fermeture des salles de spectacles, notamment.

Depuis le 1er octobre, les musées, théâtres, bibliothèques (sauf le service de prêts sans contact) et salles de spectacles sont à nouveau sur pause, comme une répétition, ou une supplémentaire, à ce qui est survenu ce printemps avec le confinement.

À Saint-Bruno-de-Montarville, c’est le Centre Marcel-Dulude qui est concerné par cette mesure. C’est dans ce lieu que sont présentés habituellement les événements culturels, tels que pièces de théâtre, concerts de musique, spectacles d’humour, animations pour enfants…

Dans son édition du 16 septembre dernier, le journal Les Versants annonçait d’ailleurs que le Centre Marcel-Dulude s’apprêtait à « redémarrer la machine » avec la tenue de deux rendez-vous en novembre, celui du groupe Bleu Jeans Bleu et de l’humoriste Phil Roy.

Or, à la lumière des récentes décisions de la santé publique, force est de constater que ce ne sera pas aisé de repartir la machine. « C’est décevant, admet d’emblée le diffuseur des événements au Centre Marcel-Dulude, Roger Lacoste, des Productions du 16. On avait mis tout en place, et même plus, pour des mesures sécuritaires afin de présenter les spectacles. Tout ce qu’on a mis en place pour respecter les conditions… mais là, c’est un retour en arrière. C’est décevant pour les salles. Même pour la fermeture des restaurants, c’est tout aussi dommage. »

Pour l’instant, les spectacles de novembre, Phil Roy le 6 et Bleu Jeans Bleu le 7, ne sont pas annulés. « Après l’attente de 28 jours, à la fin du mois d’octobre, on sera très près des dates de nos deux événements. On verra si on peut retrouver les mêmes conditions qu’avant et si on retourne en zone orange ou jaune. »

Rappelons que la Direction de la santé publique avait donné son aval le 3 août dernier afin de faire passer le nombre maximal de spectateurs dans les salles de 50 à 250 personnes. Quand on lui demande comment il s’adaptera si jamais le gouvernement recule et autorise seulement un maximum de 50 individus pour la présentation d’un spectacle à la fin des 28 jours, le Montarvillois hésite. « Je ne sais pas… j’ai plus de 50 billets vendus pour chaque date. Je me vois mal commencer à faire du triage parmi la clientèle », répond Roger Lacoste.

Selon lui, tout ce qu’il reste à faire, c’est de regarder si le nombre de cas progresse ou s’il est à la baisse, et d’attendre. « Ce n’est pas une question d’être fâché ou en colère. Qu’est-ce que tu veux faire dans pareille situation? On ne peut pas rien faire de plus; on est en pleine pandémie. »

En attendant, la billetterie des Productions du 16 demeure accessible ici : http://productions16.ca/.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires