Pas de pédagogique à la Commission scolaire des Patriotes

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Pas de pédagogique à la Commission scolaire des Patriotes
Une marche pour le climat a eu lieu à Saint-Basile-le-Grand le 15 mars dernier. (Photo : archives)

Journée de mobilisation pour le climat le 27 septembre

Contrairement à la Commission scolaire de Montréal, la Commission scolaire des Patriotes n’a pas décrété de journée pédagogique pour ses élèves afin de permettre à ceux-ci de se mobiliser en faveur du climat, le 27 septembre prochain.

La Commission scolaire de Montréal a décidé la semaine dernière que ses élèves seraient en journée pédagogique ce vendredi 27 septembre. Cette date représente la Journée mondiale pour le climat. Des mobilisations sont au calendrier dans plusieurs villes du monde, dont Montréal et Québec. Simultanément, la militante écologiste Greta Thunberg, une jeune Suédoise, mettra les pieds au Québec. L’objectif de la mobilisation est d’exiger des gouvernements des actions concrètes pour le climat.

« Certaines écoles évaluent actuellement la possibilité d’organiser une activité dans leur milieu afin de répondre aux besoins de leurs élèves. » – Marie-Michèle Blais

Du côté de la Commission scolaire desPatriotes (CSP), interrogée par le journal Les Versants, on nous répond que « chaque école gère la situation à sa façon en fonction des préoccupations exprimées par ses élèves ». La conseillère en communications de la CSP, Marie-Michèle Blais, précise : « Certaines écoles évaluent actuellement [le 19 septembre, date de la communication avec la CSP] la possibilité d’organiser une activité dans leur milieu afin de répondre aux besoins de leurs élèves de faire valoir leur point de vue et de contribuer à cette cause. »

Un intérêt, mais…

Au moment d’écrire ces lignes, des enseignantes évoquaient la possibilité d’une certaine démarche, mais rien n’était encore officiel. « Je vais sonder les élèves pour savoir ce qu’ils ont envie de faire », nous a répondu l’une d’elles. « Ce serait intéressant, mais pour l’instant, rien de notre côté », a déclaré une autre. Une troisième enseignante a ajouté : « Étant donné que [le 27 septembre] est la journée de photo de classe, c’est difficile de mobiliser l’école. Toutefois, nous avons pensé faire quelque chose, notre degré seulement. Nous allons profiter de la pédago de vendredi pour regarder cela. »

Marie-Michèle Blais, de la CSP, poursuit : « Pour ce qui est de la manifestation du 27 septembre, les écoles ne peuvent encadrer la participation des élèves à des manifestations pendant les heures de classe, et ce, pour des raisons de sécurité et de logistique. Toutefois, si des parents acceptent que leurs enfants participent à cette manifestation, ils devront en motiver l’absence auprès de l’école. »

Développement de dernière minute

Vendredi après-midi, le journal a appris que l’École primaire Mgr-Gilles-Gervais, à Saint-Bruno-de-Montarville, soulignerait l’événement en faveur du climat. Valérie Besner explique :
« La communauté de professeurs organise une marche à relais durant toute la journée. C’est une initiative de tous mes collègues qui y ont apporté chacun du sien afin de pouvoir agir. Des groupes classes vont se relayer pour marcher au minimum 15 minutes. Nous avons envoyé un message aux parents afin qu’ils se joignent à nous. Les élèves seront invités à faire des affiches avec des messages environnementaux. »

De son côté, la direction de l’École secondaire du Mont-Bruno est à mettre sur pied une activité à l’intérieur de l’école qui permettrait aux étudiants de s’impliquer à leur façon. Le 27 septembre, les élèves sont invités à venir exprimer leurs préoccupations et leurs souhaits sur une murale collective. Ils seront aussi invités à porter du vert pour manifester leur solidarité envers le mouvement pour le climat. Le 27 septembre sera donc une journée couleur à l’École secondaire du Mont-Bruno. Enfin, les jeunes sont encouragés à préparer un dîner « zéro déchet » et, sur l’heure du midi, le film La Terre vue du coeur sera projeté à l’agora.

Rappelons que le 15 mars dernier, quelque 90 élèves de l’École de la Mosaïque, à Saint-Basile, avaient marché pour le climat afin d’éveiller les consciences sur l’urgence d’agir en faveur de l’environnement.

Peut-être que d’ici vendredi, d’autres écoles se manifesteront afin de marcher pour la cause…

QUESTION AUX LECTEURS :
Auriez-vous souhaité que la CSP décrète une journée pédagogique le 27 septembre afin de permettre aux élèves de se mobiliser pour le climat?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des