La parole à Olivier Aubin-Mercier

La parole à Olivier Aubin-Mercier

Le Montarvillois Olivier Aubin-Mercier, entouré de ses idoles de jeunesse, le judoka Nicolas Gill, et le nouveau retraité, Georges St-Pierre.

Crédit photo : Courtoisie

Retraite de Georges St-Pierre

Georges Saint-Pierre, le combattant québécois de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), a annoncé sa retraite jeudi dernier. Le Montarvillois Olivier Aubin-Mercier, qui pratique le même sport, commente le départ de son héros.

Georges St-Pierre se retire à 37 ans, avec une fiche de 26-2-0 et dans les mains des ceintures dans deux catégories, mi-moyens et moyens. Il a officialisé sa retraite jeudi, lors d’une conférence de presse au Centre Bell. « C’est triste de voir son héros prendre sa retraite, mais je crois que c’est une bonne décision! », analyse Olivier Aubin-Mercier, questionné par Les Versants. Selon lui, l’âge est une bonne raison pour mettre un terme à sa carrière. « Ça commence à être vieux, 37 ans… En plus, il arrête alors qu’il est au top! »

« C’est triste de voir son héros prendre sa retraite, mais je crois que c’est une bonne décision! » – Olivier Aubin-Mercier

Le soir de la conférence de presse, le Club de hockey Canadien a rendu hommage au retraité, en l’accueillant au centre de la glace avant une rencontre contre les Flyers de Philadelphie. Il a été chaudement applaudi par la foule.

GSP, l’inspiration

En tant qu’athlète du UFC, Olivier Aubin-Mercier explique que Georges St-Pierre a été pour lui l’inspiration qui l’a mené là où il se trouve aujourd’hui. « J’ai commencé à suivre les arts martiaux mixtes [MMA] lorsque GSP [Georges St-Pierre] a gagné sa ceinture, contre Matt Hughes », raconte-t-il.

C’était le 18 novembre 2006, lors de l’UFC 65, à Sacramento, en Californie. GSP obtenait alors sa revanche sur Hughes, qui lui avait fait subir la défaite en octobre 2004, la première de sa carrière, et il s’emparait du titre de champion des poids mi-moyens de l’UFC. « J’ai commencé [dans ce domaine] quatre ou cinq ans plus tard. »

GSP, le Québécois

Quand on lui demande ce que Georges St-Pierre représente pour le peuple québécois, Olivier Aubin-Mercier déclare qu’il est une fierté. Il précise : « Lorsque je sortais du pays et que je disais “Je suis du Québec”, on me répondait souvent “Oh! GSP is from there! Plus Céline Dion! “ [Oh, GSP est originaire de là! Et Céline Dion!]. J’ajoutais alors : “I know him personally” [Je le connais personnellement]. L’Américain était souvent confus. »

De Georges St-Pierre, le « Canadian Gangster » retiendra « son obsession de toujours vouloir apprendre ».

GSP, le pionnier

Pour le Montarvillois de 30 ans, GSP a révolutionné les sports de combat. Tout au long de sa carrière, il en a fait la promotion à travers la planète. « Il a fait accepter le sport au Canada, et il a changé l’image des athlètes de MMA mondialement; il a démontré que les athlètes de MMA ne sont pas tous, nécessairement, des “bad boys” », de poursuivre Olivier Aubin-Mercier.

En conférence de presse, GSP, originaire de Saint-Isidore, a entre autres dit : « J’ai essayé d’être un modèle pour mes fans et les gens qui me regardent, mais j’ai aussi essayé d’aider le sport. »

GSP, le collègue

Depuis son entrée dans l’univers MMA, le père de famille Olivier Aubin-Mercier a eu l’opportunité de rencontrer, de côtoyer et de s’entraîner avec le champion. « Georges St-Pierre m’a toujours aidé en me donnant des conseils techniques, mais dernièrement, il a davantage de temps, donc il me vient en aide encore plus souvent! » laisse savoir le principal intéressé.

Lors de l’annonce de sa retraite, GSP a mentionné les noms de quelques sportifs qui l’ont inspiré au cours de sa carrière, tels que le combattant Royce Gracie et le kick-boxeur Jean-Yves Thériault. Il a aussi parlé de son idole, le joueur de hockey Wayne Gretzky. « Pour moi, c’est lui le plus grand, tous sports confondus. J’ai toujours voulu être comme lui. »

Quant à Olivier Aubin-Mercier, il confie que plus jeune, ses idoles étaient le judoka Nicolas Gill et GSP.

Encore à l’entraînement libre, Oli Aubin attend de savoir qui sera son prochain adversaire dans l’octogone.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous de la carrière de Georges St-Pierre?

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des