Parfaitement imparfait : bien vivre sa maladie

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Parfaitement imparfait : bien vivre sa maladie
Alicia et Alice en plein atelier de poterie. (Photo : Courtoisie)

Le 2 mars, vingt ados qui vivent avec un trouble de santé mentale seront jumelés à vingt personnalités vivant les mêmes troubles dans l’émission Parfaitement imparfait diffusée sur ICI TOU.TV. C’est ainsi qu’Alicia Lavoie, originaire de Sainte-Julie, a rencontré Alice Morel-Michaud.

Alicia, aujourd’hui âgée de 18 ans, souffre d’anxiété généralisée. Une maladie que la comédienne Alice Morel-Michaud connaît bien.

L’émission Parfaitement Imparfait, qui sera diffusé le 2 mars en ligne dans le volet gratuit d’ICI TOU.TV, a eu l’idée à travers 20 épisodes d’une dizaine de minutes chacun, de réunir des ados et des personnalités vivant les mêmes difficultés. Une manière pour la série documentaire d’aborder autrement les questions de santé mentale.

Une belle expérience
« J’ai vraiment aimé ça. On se sent moins seule. C’est assez drôle de pouvoir échanger nos trucs sur des choses qu’on vit de manière assez similaire. En se parlant, on a constaté qu’on avait plein de points en commun », a indiqué au journal Alicia.

Avant d’accepter de participer à l’émission, Alicia avait déjà fait des démarches pour faire connaître sa maladie auprès des ses camarades. « En secondaire 5, j’ai présenté un projet à ma classe pour les sensibiliser à l’anxiété. C’est à travers ce travail qu’on m’a contacté pour participer à Parfaitement Imparfait. »

Paradoxalement, la Julievilloise depuis la pandémie se sent mieux. « Les petites affaires qui me faisaient stresser ne me stresse plus. Avant que je ne réagisse à une situation, je sens désormais monter la crise de panique, donc il m’est possible de la contrôler. Et puis, avec la pandémie, on est tous dans le même bateau. On est tous limité dans ce qu’on peut faire. »

« En se parlant, on a constaté qu’on avait plein de points en commun. » – Alicia Lavoie

Actuellement au cégep, par zoom, elle envisage son avenir en droit ou dans le domaine de la santé. « Cela a un rapport avec ce que je vis. J’ai toujours voulu aider les autres. J’aimerai jouer le rôle que les gens qui m’ont aidé ont joué. Je leur dois beaucoup. »

Plus jeune, ses crises de panique et d’angoisse ont fait qu’elle a été hospitalisée. Un moment dans sa vie qu’elle raconte ouvertement dans la vidéo et qui lui a fait beaucoup de bien.

Plusieurs duos
Marie-Mai, Marie-Soleil Dion, Antoine Desrochers, Mélissa Bédard, Simon Boulerice ou encore P-A Méthot sont au nombre des personnalités qui prêtent leur concours à Parfaitement imparfait afin de percer la bulle des tabous entourant la santé mentale par une approche lumineuse, légère et décomplexée.

Les duos d’ados et de personnalités font une activité ensemble dans chacun des épisodes. Allant de la partie de pêche au saut en parachute. Alicia a expérimenté avec Alice Morel-Michaud la poterie. Une manière d’échanger librement.

La santé mentale chez les jeunes
Selon les statistiques récentes, au Québec, un jeune sur cinq souffre d’un trouble de santé mentale et on estime qu’une personne sur quatre va vivre un épisode d’anxiété intense au cours de sa vie. Par ailleurs, le taux de suicide chez les jeunes au Canada est le troisième plus élevé des pays industrialisés.

Il est établi que 50 % des maladies mentales se déclarent avant l’âge de 14 ans et 75 % avant l’âge de 22 ans. Parmi les troubles les plus courants, on compte l’hyper-anxiété qui touche 25 % des filles de 12 à 14 ans, les troubles alimentaires qui représentent la troisième maladie mentale la plus fréquente chez les jeunes et l’automutilation qui affecte 10 à 20 % des jeunes au Canada.

« ICI TOU.TV est fière de s’associer à cette série qui aborde les questions de santé mentale avec ouverture et
en mode solution, et ce dans un format conçu sur mesure pour atteindre le jeune public auquel elle s’adresse, » souligne Christiane Asselin, directrice principale d’ICI TOU.TV.

La série compte sur l’appui de la Fondation Jeunes en Tête, qui organise des animations auprès de plus de 50 000 jeunes dans les écoles au Québec et de vingt autres organismes, dont ANEB Québec, Tel-Jeunes, la Fondation Jasmin Roy, Dis-moi ou Tel-Aide. Le Fonds Telus, dédié à la santé, a contribué au financement de la série.

Parfaitement imparfait est réalisée par Joëlle Desjardins Paquette et scénarisée par Sarah Lévesque .

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires