Parc canin en projet-pilote à Saint-Basile-le-Grand

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Parc canin en projet-pilote à Saint-Basile-le-Grand
Le parc des Cheminots est ciblé pour le projet-pilote de parc canin de proximité. (Photo : archives)

La Ville de Saint-Basile compte réaliser 24 projets pour l’année 2022, soit un investissement de plus de 10 millions de dollars. Parmi ces travaux, notons le projet-pilote d’un parc canin de proximité au parc des Cheminots.

Jamais relégué très loin, le dossier du parc à chiens à Saint-Basile, une promesse électorale en 2017 et en 2021, remonte à la surface de temps en temps.

C’est le cas ce printemps, alors que la Ville publie une liste sommaire de travaux à venir. Parmi eux, le parc canin, maintenant qualifié « de proximité », serait situé au parc des Cheminots. En entrevue, le maire, Yves Lessard, explique ce terme : « Spontanément, le nouveau conseil a choisi des Cheminots parce que c’est un endroit centralisé sur le territoire, accessible à mobilité active. Nous avons une volonté d’inciter les gens à sortir et à être actifs. Rien de mieux que d’avoir une bête; ça incite à sortir marcher. » Ce terrain est situé à l’extrémité nord des rues Beauchemin et Ménard. Il s’agirait aussi d’un projet-pilote.

Une série de projets-pilotes

Notons que depuis quelques années, Saint-Basile s’est lancée dans une série de projets-pilotes. Pensons au plus récent, sur les poules pondeuses, mais aussi au projet-pilote de piste de voitures téléguidées au parc du Ruisseau, à celui à propos de la tolérance des feux extérieurs, de même que le projet-pilote Écorues dans le quartier des Arbres.

« Spontanément, le nouveau conseil a choisi des Cheminots parce que c’est un endroit centralisé sur le territoire, accessible à mobilité active. » – Yves Lessard

À ceux-là, il faut maintenant ajouter le projet-pilote de parc canin de proximité du parc des Cheminots. « Pour moi, c’est un projet, point », commente M. Lessard.

En effet, le parc à chiens se retrouve dans le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2022-2023-2024, que les élus ont adopté en décembre dernier. Une somme de 150 000 $ est consacrée au projet pour 2022.

Or, le PTI 2018-2020 de Saint-Basile annonçait un parc pour animaux de compagnie estimé à 65 000 $. Quand on lui demande pourquoi une telle différence, le premier magistrat répond que le coût estimé était difficile à prévoir, d’où ce prix plus élevé. « Ça prend une clôture réglementaire. Il faut des infrastructures sanitaires, un point d’eau… Les matériaux augmentent. Nous voulons rendre ça esthétique aussi. »

Par ailleurs, le journal a appris que « des gens à la Ville regardaient ailleurs » pour un deuxième parc canin, cette fois du côté nord. « Éventuellement… le deuxième serait budgété au prochain budget. »

Rappelons qu’en 2020, la Municipalité lorgnait un terrain à proximité de la halte Richelieu, au coin de la montée Robert et du rang des Trente, afin d’y aménager le parc canin. La Ville a formulé une demande d’autorisation à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour utiliser ce lot à une autre fin que l’agriculture. Demande qui a été refusée par la CPTAQ. « Une opposition obtuse de la CPTAQ », a encore qualifié le maire.

Enfin, rappelons qu’au début de l’année 2018, le parc des Cheminots est l’endroit qui avait été choisi pour aménager un circuit pour voitures téléguidées. Cependant, le projet n’a jamais abouti à cet emplacement. L’idée d’une telle activité a été contestée par des citoyens du secteur. Une pétition de plus de 100 noms a été déposée pour évoquer l’opposition des résidants. Qu’en sera-t-il pour le parc canin?

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires