Orthodoxie dans les garderies

Orthodoxie dans les garderies

Le ministère de la Famille et des Aînés (MFA) semble inflexible en ce qui concerne l’administration des garderies. En effet, il s’en est fallu de peu pour que celui-ci ordonne la fermeture des centres Premiémos et Premiépas, ce qui aurait rendu la vie infernale à des centaines de parents en Montérégie. Cette confrontation est donc une autre triste histoire pour le MFA, déjà entaché par les actions de l’ancien ministre libéral Tony Tomassi.

Les raisons qui auraient poussé la fermeture de ces deux garderies sont exagérées, et on peut même se demander si le MFA aurait plutôt tenté de prouver son autorité sur les institutions privées qui échappent à son contrôle. Malheureusement, les réelles victimes de cette inquisition bureaucratique auraient été ces jeunes enfants qui représentent l’avenir du Québec.

Ainsi, alors que de nombreuses voix remettent en question des organisations publiques comme les commissions scolaires ou les agences de santé, on est en droit de se demander si l’on ne doit pas revoir les privilèges accordés à l’État et ses employés. En tout cas, ce n’est pas en s’attaquant à de jeunes familles que les fonctionnaires québécois prouveront le contraire.

Nicolas Godin,

Saint-Bruno-de-Montarville.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires