Nouvelles expositions au Parcours du Lac

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Nouvelles expositions au Parcours du Lac
Paruline azurée, série Damoiseaux, Dominique Paul, 2020. (Photo : courtoisie)

Cet été, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville invite ses citoyens à profiter des nouvelles expositions au Parcours du Lac et au centre d’exposition du Vieux Presbytère.

Exposition de Dominique Paul
Le printemps sera-t-il silencieux? Nos oiseaux en péril, cette exposition en plein air présentée par le centre d’exposition du Vieux Presbytère, en collaboration avec la Fondation du Mont-Saint-Bruno, vous propose 14 œuvres de l’artiste visuel Dominique Paul.

Elle dessine les oiseaux en péril et réalise des collages qu’elle superpose en infographie. Puis, elle les imprime, les découpe au laser et les insère dans de l’acrylique : ils deviennent ainsi des objets-images.

Les questions environnementales et sociales étant interreliées, puisque des iniquités existent entre les quartiers aisés et défavorisés, l’artiste inclut des images de minorités visibles qu’elle associe à l’oiseau, un symbole de liberté.

Offert jusqu’au 31 décembre 2021, ce parcours extérieur met de l’avant la beauté et la fragilité de plusieurs espèces d’oiseaux en voie d’extinction et sensibilise ainsi les gens aux espèces en péril. Forte d’un doctorat en études et en pratique des arts de l’Université du Québec, l’artiste multidisciplinaire Dominique Paul a présenté ses œuvres à travers le monde, notamment au Canada, en Chine, aux États-Unis et en France.

L’artiste a reçu le soutien financier Conseil des arts et des lettres du Québec, du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), de l’agglomération de Longueuil, de la Table de concertation régionale de la Montérégie, en collaboration avec Culture Montérégie, dans le cadre du Programme de partenariat territorial de l’agglomération de Longueuil.

Exposition d’Amélie Proulx et Katherine Melançon
Présentée à partir du 19 juillet, cette exposition rassemble les œuvres de deux artistes québécoises aux démarches étonnantes au Vieux Presbytère.

Les nœuds fantômes, d’Amélie Proulx, s’intéresse aux cycles de transformation de la matière. La porcelaine, son médium de prédilection, y est représentée sous toutes ses formes. Ainsi, l’artiste démontre les mouvements potentiels d’une matière autrement considérée immuable. Ses créations reflètent le perpétuel glissement de sens dans le langage et dans la perception des phénomènes naturels.

L’artiste Katherine Melançon propose Translations botaniques et jette un regard neuf sur le rapport entre la nature et la technologie. Elle s’intéresse aux processus, aux outils, aux matériaux non-traditionnels et à l’utilisation de la photographie sans caméra pour révéler des aspects cachés du naturel. Sa démarche questionne et repense la société, ses hiérarchies et le rôle des êtres vivants et non humains au sein de celle-ci.
Ces expositions seront présentées jusqu’au 22 août 2021.

À propos du Parcours du Lac
Depuis mai 2019, le parcours implanté aux abords du Lac du Village propose aux promeneurs et aux adeptes d’art et d’histoire huit panneaux affichant une œuvre différente sur chacune de leurs faces, pour un total de 16 photographies. L’exposition se renouvelle périodiquement et l’accès est libre en tout temps.

À propos du centre d’exposition du Vieux Presbytère
Le centre d’exposition du Vieux Presbytère vise à promouvoir et à diffuser l’art auprès des citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville et des environs en accueillant des artistes de toutes les disciplines. L’entrée est gratuite, et l’horaire peut être consulté sur le site stbruno.ca/vieux-presbytere. Pour plus de renseignements : 450 645-2932 (Source : Ville de Saint-Bruno)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires