Non à la municipalisation de l’aéroport de Saint-Hubert

Non à la municipalisation de l’aéroport de Saint-Hubert

Saint-Bruno-de Montarville s’oppose au plan de municipalisation de l’aéroport de Saint-Hubert présentée au conseil d’agglomération le mois dernier.

 

Le maire Martin Murray explique que la Ville s’oppose fermement à la résolution visant à autoriser le transfert de la compétence du conseil d’agglomération en matière d’aéroport au conseil ordinaire de la Ville de Longueuil. «Loin de faire l’unanimité des villes reconstituées, la demande de modification législative pour le transfert de la compétence d‘agglomération en matière d’aéroport vers la compétence locale de Longueuil pose problème.

 

« Quoique l’aéroport représente un outil de développement économique important pour l’ensemble de la région, la Ville de Saint-Bruno déplore que ce projet ne soit appuyé d’aucun plan d’affaires ni d’aucune projection de développement », a déclaré le maire de Saint-Bruno en ajoutant qu’il n’existe pour le moment aucune étude portant sur l’empreinte sonore générée par le trafic aérien actuel ou sur les incidences qu’aurait l’arrivée d’avions gros porteurs sur le bruit.

 

Il poursuit en indiquant que la démarche entreprise par la Ville de Longueuil auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du Territoire (MAMOT) afin que la municipalisation de l’aéroport de Saint-Hubert se réalise à court terme, a pour effet d’écarter les Villes de l’agglomération de la gestion de l’aéroport. « Dans le contexte actuel cela n’est aucunement rassurant. »

 

La Ville de Saint-Bruno soutient que les gouvernements fédéral et provincial se doivent de refuser toute demande provenant de l’agglomération de Longueuil, votée non unanimement. « Ceux-ci doivent éviter d’octroyer plus de pouvoirs à la Ville de Longueuil dans le cadre de l’actuelle structure de gouvernance, et ce, aussi longtemps que les cinq maires concernés par ce projet ne seront pas dûment informés du plan d’affaires de la Ville de Longueuil et qu’ils ne se seront pas prononcés sur son acceptabilité sociale. »

 

Le maire Martin Murray termine en indiquant que la Ville de Saint-Bruno s’inquiète et dénonce l’accroissement de vols et le bruit des avions qui compromettent la qualité de vie et la santé de ses citoyens. « Devant cette problématique préoccupante, le plan de développement de l’aéroport apparaît plus que jamais comme un outil essentiel sur lequel la Ville de Saint-Bruno désire se prononcer et s’impliquer. »

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des