Ne devient pas animateur qui veut

Ne devient pas animateur qui veut

L’intervenante-animatrice et cadre responsable de la formation, Dorothée Valiquette, ainsi que la directrice générale de la MDJ Saint-Bruno, Caroline Gauthier.

Crédit photo : Frank Jr Rodi

Formation du Diplôme d’aptitudes aux fonctions d’animateur

La Maison des jeunes Saint-Bruno offrira ce printemps une formation du Diplôme d’aptitudes aux fonctions d’animateur pour les 16 ans et plus.

Mis sur pied par le Conseil québécois du loisir, le Diplôme d’aptitudes aux fonctions d’animateur (DAFA) est exigé dans la plupart des milieux d’animation : camps de vacances, maisons des jeunes, camps de jour…

« Cette formation, c’est aussi l’occasion de bonifier et compléter notre offre de services. » – Caroline Gauthier

À la Maison des jeunes (MDJ) Saint-Bruno, c’est l’intervenante-animatrice Dorothée Valiquette qui est qualifiée pour l’enseigner. « Je suis une passionnée d’animation! Cela fait partie de moi; j’ai été élevée dans les camps de vacances », lance Dorothée Valiquette, qui a décroché sa certification de cadre responsable du DAFA.

La formation consiste en une évaluation de 68 heures, dont 33 en théorie. Un stage pratique de 35 heures vient ensuite compléter le programme. « J’offre l’entièreté de la théorie », de mentionner Dorothée Valiquette, technicienne en loisirs.

Pour tous les 16 ans et plus de la Montérégie

La formation s’adresse à un large public de 16 ans et plus qui demeure aussi à l’extérieur des limites de Saint-Bruno-de-Montarville. Les futurs animateurs intéressés de Saint-Basile-le-Grand, Sainte-Julie, Chambly, Carignan, Beloeil, Boucherville… sont les bienvenus. « Pour nous, c’est l’opportunité de poursuivre notre mission au-delà des jeunes de 17 ans qui viennent ici; vers le marché de l’emploi, par exemple, raconte la directrice générale de la MDJ Saint-Bruno, Caroline Gauthier. Cette formation, c’est aussi l’occasion de bonifier et compléter notre offre de services. »

Notons que la MDJ propose depuis quelques années les cours de gardiens avertis et l’aide aux devoirs gratuite pour les jeunes de la 6e année du primaire à la 5e secondaire.
Dorothée Valiquette emboîte le pas à Caroline Gauthier : « Pendant la formation, je veux vendre ma passion et refléter le plaisir de l’animation », assume celle qui poursuit des études afin d’obtenir un baccalauréat en éducation.

Quelques aspects qui sont enseignés lors de la formation : travail d’équipe, planification, saines habitudes de vie, lien entre le jeune et l’animateur, lien entre le jeune et le parent, activités et techniques d’animation. Caroline Gauthier ajoute : « L’animateur a un rôle d’éducateur, de mentor et de modèle auprès des jeunes. C’est un titre sérieux. »

Pour le DAFA, l’animation est un « emploi qui requiert des connaissances particulières pour offrir des animations de qualité et pour assurer la sécurité des participants ». Le DAFA indique qu’à la fin de la formation, l’animateur sera entre autres en mesure d’assurer la sécurité des enfants et des ados, de communiquer avec eux, de motiver la participation d’un groupe, et de planifier, réaliser et évaluer des activités d’animation.

Les places sont limitées (24 au total) et la formation a lieu le samedi 28 avril, le dimanche 29 avril, le samedi 5 mai et le dimanche 6 mai dans les locaux de la MDJ Saint-Bruno (1425, rue Goyer). Le coût d’inscription est de 110 $. Pour plus de détails, composez le 450 441-1989, poste 21.

QUESTION AUX LECTEURS :

Auriez-vous les qualités nécessaires pour devenir intervenants jeunesse?