Nathalie Roy instaure les sorties culturelles gratuites

Par Marianne Julien
Nathalie Roy instaure les sorties culturelles gratuites
Le ministère de Nathalie Roy investit des sommes additionnelles pour implanter cette mesure (Photo : archives)

La députée provinciale de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, implante au moins deux sorties culturelles gratuites par année pour chaque élève.

Les jeunes du préscolaire, du primaire et du secondaire auront désormais droit à deux sorties gratuites par année dès la prochaine rentrée scolaire afin de vivre un éventail d’expériences associées à différents secteurs culturels, tels que les arts de la scène, les arts visuels, la muséologie, etc. Cela se fera avec l’accord d’un soutien financier aux commissions scolaires et aux établissements d’enseignement privé.

Selon son cabinet, le ministère prévoit un investissement de 12,5 millions de dollars en 2019-2020 et de 112, 5 millions sur cinq ans. Avec ces ajouts, ce sont 32,5 millions de dollars qui seront disponibles à la prochaine rentrée.

Nathalie Roy en avait fait une promesse électorale : « Un des engagements que nous avons pris, c’est accorder minimalement deux sorties culturelles gratuites par enfant dans toutes les écoles du Québec. Il faut absolument que les jeunes aient accès à la culture québécoise partout gratuitement », disait-elle au journal Les Versants après sa nomination comme ministre.

Selon elle, cette mesure permettra de valoriser et diffuser la culture ainsi que la langue française, tout en venant en aide aux acteurs du milieu dans le but de relancer l’industrie culturelle destinée aux élèves et aux enfants.

« En instaurant cette culture de la culture dès la petite enfance, nous enrichissons le public de demain. » – Nathalie Roy

« La culture est une valeur indissociable du parcours scolaire de nos jeunes. Les initier à différentes formes d’expression culturelle dès leur plus jeune âge stimulera leur curiosité et forgera un esprit critique indispensable à l’appréciation des arts. Plus tôt un jeune y est exposé, plus il sera susceptible de fréquenter les institutions culturelles à l’âge adulte. En instaurant cette culture de la culture dès la petite enfance, nous enrichissons le public de demain, et nous valorisons une société fière de ses artistes. »

Nathalie Roy et le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, en ont fait l’annonce conjointement. Ce dernier a réaffirmé sa position : « Aimer la culture, ça s’apprend. Cet investissement important permettra d’amener nos enfants à aimer la lecture, les arts et la culture, de les intéresser à nos artistes et à leurs créations et, à terme, d’encourager la création artistique de langue française. Notre ambition est de faire des élèves des citoyens actifs et avertis qui pourront, à leur tour, créer la culture de demain. » Les deux ministères doivent travailler de pair dans ce type de dossier. La ministre promettait aussi la collaboration : « Le ministère de l’Éducation travaille main dans la main avec le ministère de la Culture, on va travailler ensemble pour faire rayonner la culture québécoise dans les écoles. »

Les établissements d’enseignement pourront effectuer ces sorties dans les organismes inscrits au Répertoire culture-éducation. Ce répertoire, géré par le ministère de la Culture et des Communications, regroupe plus de 900 organismes ayant fait l’objet d’un processus de sélection rigoureux reposant sur leur approche éducative et leur offre artistique et culturelle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des