Moins de clubs dans le AA

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Moins de clubs dans le AA
(Photo : Archives)

Le 38e Tournoi de hockey provincial pee-wee de Saint-Bruno-de-Montarville

Le 38e Tournoi de hockey provincial pee-wee de Saint-Bruno-de-Montarville aura lieu du 26 novembre au 9 décembre. Quelque 80 matchs seront disputés à l’aréna Michael-Bilodeau.
L’ouverture officielle du Tournoi de hockey pee-wee aura lieu le samedi 1er décembre. La mise au jeu protocolaire se tiendra au milieu de la patinoire à compter de 18 h 30. Prévue à 19 h 15, la rencontre mettra aux prises deux formations pee-wee AA, le Phénix du Richelieu (organisation composée de Montarvillois et de Grandbasilois) et les Aigles de Saint-Jean-sur-Richelieu.

« Malheureusement, notre tournoi ne sera pas complet. » – Jim Colonel-Bertrand

Un match de catégorie pee-wee BB, entre le Phénix du Richelieu et les Mariniers de Sorel-Tracy, suivra vers 20 h 30.
Le président du Tournoi de hockey pee-wee, Jim Colonel-Bertrand, estime la venue en ville d’environ 800 joueurs et leur famille.
L’action se déroulera dans cinq catégories, soit AA, BB, A, B et C. Des représentants montarvillois se disputeront les honneurs dans chacune de ces divisions. Trois groupes de Saint-Basile-le-Grand seront aussi sur la glace dans le simple lettre.

Ombre au tableau

Seule ombre au tableau en cette 38e année d’existence : l’événement n’est pas complet. En effet, il manque deux formations dans la catégorie AA, ce qui fait passer le nombre d’équipes inscrites de 52 à 50. « Malheureusement, notre tournoi ne sera pas complet. Nous connaissons une petite baisse d’achalandage dans le AA », mentionne Jim Colonel-Bertrand, évoquant une situation identique dans d’autres tournois de la région.
Pour expliquer cette diminution dans les inscriptions, M. Colonel-Bertrand met en cause le hockey scolaire, « qui devient de plus en plus important ». Il rappelle que le jeune qui réussit à se tailler une place au sein de l’équipe de l’école n’a pas le droit d’évoluer au hockey associatif. « Ce qui fait en sorte qu’il y a une baisse d’athlètes pee-wee AA dans la région. Nous allons nous ajuster », poursuit-il.
Celui qui est aussi directeur des glaces de l’Association du hockey mineur de Saint-Bruno indique que les jeunes qui entrent au secondaire sont du même âge que ceux qui sont normalement inscrits en deuxième année pee-wee.

L’entrée au secondaire

Preuve de cette réduction, cette saison, l’Association du hockey mineur de Saint-Bruno n’a pas été en mesure de former un club AA dans la catégorie bantam (étudiants de 2e et 3e secondaires), ni au niveau midget (élèves de 4e et 5e secondaires) pour le Phénix du Richelieu. « Toutes les écoles secondaires qui proposent le programme de hockey ont les moyens d’attirer les athlètes. Elles font compétition entre elles, mais aussi à nous, les associations de hockey », note Jim Colonel-Bertrand.
Un constat qui n’est pas remarqué dans les premières catégories, soit prénovice, novice et atome, puisque ces patineurs évoluent au primaire.
Toujours en guise d’explications, le président du Tournoi de hockey pee-wee parle de l’aspect financier, le dollar loisir, et du découragement de certains clubs. « Chaque organisation doit participer à deux tournois durant la campagne régulière. Certaines s’inscrivent même à trois ou quatre. Il y a peut-être une tendance ici qui limite les équipes dans leurs choix de compétitions et qui pourrait aussi expliquer la baisse d’achalandage. Les clubs font de plus en plus attention à leurs moyens. »
Mais sinon, dans les autres divisions, le Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Bruno se porte bien. Le comité organisateur a dû refuser plus d’une dizaine de formations dans le B, et sept ou huit autres dans le C.
Parmi les visiteurs, notons la présence des Éclaireurs de Chaudière-Etchemin, du Royal Ouest Montréal, des As de Gatineau, des Artilleurs BCF de Bedford, des Sages 4 de Chicoutimi, des Jets de Farnham, des Vikings d’Aylmer, des Dragons de Saint-Rémi, des Cantonniers de Magog, des Panthères de Granby, de même que du Dynamo U12 de Burlington, au Vermont. « La visite de cette équipe pee-wee AA est intéressante, admet M. Colonel-Bertrand. Nous avons dû demander une dérogation à la Ligue élite du Richelieu, puisqu’il s’agit d’un tournoi de hockey provincial. »
La cantine de l’aréna et le kiosque de sports seront ouverts.
QUESTION AUX LECTEURS :
Êtes-vous concernés par la baisse de joueurs de catégorie AA au hockey associatif?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des