Mikael Huchette de retour

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Mikael Huchette de retour
Mikael Huchette est de retour avec les Remparts de Québec. (Photo : Jonathan Roy)

Après un séjour au camp d’entraînement des Flyers de Philadelphie, le joueur de hockey Mikael Huchette est maintenant de retour dans le giron des Remparts de Québec.

Bien malgré lui, Mikael Huchette a fait les manchettes la semaine dernière. Une photo a fait surface, sur laquelle on voit le patineur étendu sur la patinoire, l’air épuisé à la suite d’un entraînement. Le nouvel entraîneur-chef des Flyers de Philadelphie, John Tortorella, est debout à ses côtés. Il n’en fallait pas plus pour que le cliché s’enflamme sur les réseaux sociaux.

« Nous sommes très heureux pour lui. Il a grandement profité de son séjour au camp des Flyers et cela lui donnera de l’expérience et de l’énergie dès son retour avec nous. » – Patrick Roy

Or, la réalité était tout autre. Le jeune homme ne faisait que s’étirer à la suite de l’entraînement. Aujourd’hui, il en rit, mais il admet qu’il a été stupéfait de voir à quel point les médias sont bons. « Je suis rentré à Québec et on m’a parlé de cette photo. J’étais sur les réseaux sociaux et les commentaires s’accumulaient. J’étais sous le choc! », raconte un Mikael Huchette qui parle maintenant de cette expérience comme d’un « souvenir qu’il va conserver longtemps ».

Invité par les Flyers

Mikael Huchette a été approché par la concession des Flyers de Philadelphie lors du repêchage de la Ligue nationale de hockey, en juillet dernier. L’événement se déroulait à Montréal. L’organisation a invité le Québécois à son camp de développement. Pendant une semaine, l’attaquant de 6 pi 3 po a pris part aux entraînements, a assisté à des conférences, a fait connaissance avec les représentants de l’équipe… « J’ai travaillé mes habiletés, peaufiné mon jeu… », relate Mikael Huchette. Puis il est retourné chez lui, à Beloeil, où il a été terrassé pendant cinq semaines par une mononucléose. « Je n’ai jamais manqué autant d’entraînements pendant une saison estivale. Je n’avais pas d’énergie. » Puis il participe au camp des recrues des Flyers, avant d’être convié au camp régulier. « Avec les recrues, j’ai joué deux rencontres contre les Rangers de New York. Au camp régulier du club, ç’a été des matchs intra-équipes, des entraînements », raconte celui qui est encore sur un nuage.

De retour

Maintenant, il est de retour à Québec, prêt à sauter sur la glace dans l’uniforme des Diables rouges. Contacté par le journal, l’entraîneur-chef et directeur général des Remparts de Québec, Patrick Roy, a commenté le retour de son joueur. « Nous sommes très heureux pour lui. Il a grandement profité de son séjour au camp des Flyers et cela lui donnera de l’expérience et de l’énergie dès son retour avec nous », confie l’ancien n° 33 du Canadien de Montréal et de l’Avalanche du Colorado.

À 19 ans, Mikael Huchette est un privilégié. Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il porte les couleurs des Remparts de Québec depuis la saison 2020-2021. Patrick Roy l’a pris sous son aile. Faut-il rappeler que cette icône du hockey a remporté la Coupe Stanley à quatre reprises. Il a aussi été intronisé au Temple de la renommée de la Ligue nationale de hockey. Huchette côtoie donc Roy presque quotidiennement depuis deux ans. « [Mikael] est un joueur qui travaille très bien sur 200 pieds, autant offensivement que défensivement. Il a une bonne vision du jeu et il amène plusieurs éléments essentiels à l’équipe. Il occupera une place importante au sein de notre alignement », ajoute Patrick Roy.

Puis, cette année, l’athlète a rencontré John Tortorella au sein des Flyers de Philadelphie. Ce dernier a aussi une Coupe Stanley dans son CV, à l’époque où il dirigeait le Lightning de Tampa Bay.

« J’avoue que côtoyer les deux, c’est fantastique! Ce sont des entraîneurs de grande qualité. J’apprends beaucoup. Ce n’est pas tous les jeunes joueurs qui ont eu cette chance. Ils ont gagné partout où ils sont allés. Je suis chanceux, c’est vrai. Tout ce que j’ai à faire, c’est d’écouter, de travailler fort. C’est spécial et j’en profite », dira Mikael Huchette, qui connait bien le journal Les Versants, là où sa mère travaille.

Quand on lui demande ce qu’il retient de son expérience estivale avec une équipe de la LNH, Mikael Huchette répond qu’au bout du compte, « il n’est pas si loin que ça d’atteindre son rêve ».

Pas de regret

Mikael Huchette a été sélectionné au cinquième tour par les Remparts de Québec en 2019 (83e choix au total). Or, à cette époque, il avait annoncé aux équipes de la LHJMQ son désir de jouer aux États-Unis, car plusieurs universités lui avaient signalé de l’intérêt. Malgré le fait qu’il ait annoncé ses couleurs par respect aux formations, il a été repêché par les Remparts, mais sur le tard, en raison des circonstances. La liste de la LHJMQ en vue du repêchage l’avait pressenti en deuxième ronde (29e au total). Mikael aura finalement été repêché par les Black Bears, aux États-Unis, avec l’Université du Maine. À la suite d’une dernière saison midget AAA avec les Gaulois de Saint-Hyacinthe en 2019-2020, il a changé d’idée quant à son parcours américain et accepté l’offre de Patrick Roy, le directeur général, et des Remparts. Une décision qui n’avait pas été facile, parce qu’il avait « en poche deux plans A. Des deux côtés, c’était bénéfique pour moi ».

Aujourd’hui, il dit qu’il ne regrette pas d’avoir choisi Québec et la LHJMQ. « Je vis une expérience fantastique. Je suis bien à Québec et ça va bien avec l’école. Je n’ai aucun regret. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires