Merci au Super Bowl

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Merci au Super Bowl
Des entreprises comme La Cage aux sports et Boston Pizza profitent des rencontres sportives à la télévision. (Photo : Frank Jr Rodi)

Restos-bars sportifs

Le début de saison dans la Ligue nationale de hockey, le départ canon du Canadien de Montréal et, surtout, la tenue du Super Bowl, permettent aux restos-bars sportifs de la région de sortir la tête de l’eau pendant la tempête.

La reprise du sport professionnel, depuis l’automne dernier pour certains, a été bénéfique pour des entreprises comme La Cage aux sports et Boston Pizza. Mais encore davantage depuis que les joueurs du Tricolore ont repris l’action, le 13 janvier dernier.

« La reprise du sport nous a fait du bien », remarque la directrice adjointe de La Cage aux sports Saint-Bruno, Fanny Bourassa. Par exemple, l’achalandage pour les livraisons et les repas pour emporter est en hausse de 25 % par rapport à la première vague, nous dit-on. « Ça se remarque surtout les jours de matchs du Canadien. On est contents quand il y a de gros événements », reprend Fanny Bourassa.

« Nous avons réalisé à 1000 $ près la même chose qu’au Super Bowl de 2020. » – Fanny Bourassa

Des événements comme le Super Bowl, qui mettait aux prises les Buccaneers de Tampa Bay et les Chiefs de Kansas City, le 7 février dernier. « C’est le plus gros événement que l’on a connu depuis mars dernier. En termes de recettes, nous avons réalisé à 1000 $ près la même chose qu’au Super Bowl de 2020, alors que les clients remplissaient la salle à manger. Nous avons eu un très, très gros dimanche. »

Que dire de la promotion cinq buts / huit ailes gratuites de la brasserie sportive. Le Canadien a été productif en ce début de campagne, touchant les cordages des filets adverses à plus de cinq reprises dans six de leurs 15 premières rencontres. « Une augmentation de 50 % », poursuit Fanny Bourassa. Outre les ailes, les Montarvillois sont friands de tartares, d’entrées et de burgers, apprend-on.

Voisin de La Cage, le restaurant Boston Pizza Saint-Bruno a écoulé des ailes de poulet « en quantité industrielle » le soir du Super Bowl. Beaucoup d’ailes de volaille et des pizzas. « Il y a beaucoup d’achalandage pour les plats pour emporter, et encore plus qu’à la normale lors du Super Bowl », commente la gérante du Boston Pizza, Kellie Anne.

Quant aux ventes lorsque l’équipe du CH saute sur la glace, il y a une légère différence, « mais pas significativement ».

Puis, la gérante du Boston Pizza Sainte-Julie, Maude Dalpé, reconnaît que les « soirées sont assez occupées » quand le Canadien est en action. Par contre, l’engouement constaté lors du premier match, le 13 janvier dernier contre les Maple Leafs de Toronto, n’a pas encore été égalé.

Le Super Bowl a aussi amené son lot de commandes pour emporter et pour les livraisons. Le téléphone n’a pas dérougi de la soirée alors que la partie de football la plus importante de la saison battait son plein.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires