Mélissa Busque : pas de retour

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Mélissa Busque : pas de retour
La joueuse de soccer Mélissa Busque. (Photo : Archives)

FC Sélect Rive-Sud

La liste des joueuses du FCSélect Rive-Sud a été dévoilée vendredi dernier en vue du match d’ouverture de la saison 2019. À première vue, la Montarvilloise Mélissa Busque ne s’y retrouve pas.

Le FC Sélect Rive-Sud, la formation féminine semi-professionnelle de la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ), amorçait la campagne 2019 dimanche à Saint-Hubert contre le CS Fabrose.

Mais cette année, l’attaquante Mélissa Busque ne portera pas l’uniforme du FC Sélect Rive-Sud, comme elle l’a fait l’année dernière. Elle ne sera pas de retour. Questionnée par le journal Les Versants, la jeune femme explique son choix : « J’ai décidé de ne pas y retourner. J’ai plutôt choisi de prendre un été de congé à la suite d’un hiver chargé. »

En effet, adepte de son sport depuis qu’elle est toute jeune, Mélissa Busque s’adonne au soccer été comme hiver, puisqu’elle joue aussi au futsal.

Première ligue de futsal du Québec

Dans la Première ligue de futsal du Québec, Mélissa Busque enfile les couleurs de la formation Xtreme ADR. La Montarvilloise est considérée comme une vétérane fidèle à ce projet sportif. Elle porte même le C de capitaine.

« J’ai décidé de ne pas y retourner. J’ai plutôt choisi de prendre un été de congé à la suite d’un hiver chargé. » -Mélissa Busque

Toujours en futsal, l’équipe du Québec, dont faisait partie Mélissa Busque, est allée affronter l’équipe nationale de Belgique en avril dernier. « Deux matchs, deux victoires pour le Québec, annonce-t-elle fièrement. Une province qui bat un pays! » Les Québécoises ont remporté ces deux parties, l’une par la marque de 5 à 4 et l’autre par un blanchissage de 2 à 0.

Le club était composé des meilleures joueuses de futsal au Québec de tout âge: Mélissa Busque, Laurence Couture-Dallaire, Kaitlyn Fournier, Cynthia Gaspar-Freire, Joëlle Gosselin, Laurence Hamel, Kaylane Hogue, Ève Lévesque, Julia Liguori, Léa Palacio-Tellier, Sophie Thérien ainsi que Marie-Sandra Ujeneza. Elles étaient dirigées par Kyt Selaidopoulos, Alexandra Da Rocha et Véronique Laverdière.

Nouvelle responsabilité

Mais un été de congé ne signifie pas pour autant que Mélissa Busque s’éloigne du soccer. Au contraire… elle n’en demeure jamais très loin. D’ailleurs, elle s’impliquera encore cette année au sein de la PLSQ. « Sur le terrain, je vais aider l’équipe semi-professionnelle de Fabrose cet été, mais à temps partiel », de poursuivre la sportive.

Une information que nous a confirmé l’agent de développement de l’organisation du FCSélect Rive-Sud, Claude-Arthur Diesse, lundi matin : « Elle a malheureusement décidé d’aller jouer pour le Club de soccer de Fabrose, que nous avons affronté dimanche [le 5 mai]. » Une rencontre qui s’est terminée 1 à 1.

L’année dernière, lorsque le FC Sélect Rive-Sud était de passage à Sainte-Julie pour conseiller des petites de 10 à 12 ans des Rafales, le journal avait rencontré Mélissa Busque. Née en 1990, elle était alors la plus âgée du groupe.

En entrevue, elle a admis qu’il s’agissait « possiblement de sa dernière année de soccer à un très haut niveau ». « C’est pour moi beaucoup d’émotions. Je veux jouer pour moi, pas pour les autres. Je veux performer et m’amuser, sans le stress de penser à être remarquée, à être recrutée. »

Quant à l’alignement du FC Sélect Rive-Sud pour la campagne 2019, notons la présence de la Grandbasiloise Cyndi Walsh, à la défense, et de la Julievilloise Gabrielle Cossette, pour protéger la cage des siennes. Au poste de gérante du FC Sélect, la Montarvilloise Geneviève Le Blanc est de retour.

QUESTION AUX LECTEURS :
Quel héritage Mélissa Busque laisse-t-elle aux jeunes filles adeptes de soccer?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des