Meagan-Evelyn Galvin décroche deux médailles

Meagan-Evelyn Galvin décroche deux médailles

La gymnaste grandbasiloise Meagan-Evelyn Galvin a remporté deux médailles.

Crédit photo : Courtoisie

Championnats de l’Est canadien de gymnastique artistique féminine

Meagan-Evelyn Galvin s’est distinguée lors des Championnats de l’Est canadien de gymnastique artistique féminine. La Grandbasiloise a rapporté d’Oshawa, en Ontario, deux médailles.

Lors de la compétition, la gymnaste Meagan-Evelyn Galvin a récolté la médaille de bronze à l’épreuve individuelle des barres. « C’était une première expérience, et je voulais surtout m’amuser; c’était mon objectif avant de partir. Finalement, je me suis surpassée, et je me suis fait de nouvelles amies. Des filles contre lesquelles je suis normalement en compétition », mentionne-t-elle au journal Les Versants.

Ces athlètes devenues amies sont les trois autres gymnastes qui formaient Équipe Québec avec Meagan-Evelyn dans la catégorie JO9 11-13 ans. Face aux représentantes de Terre-Neuve et d’Ontario, elles étaient 12 participantes dans cette catégorie.

« Je voulais surtout m’amuser. Finalement, je me suis surpassée. » -Meagan-Evelyn Galvin

Une médaille de bronze importante

En groupe, la Grandbasiloise a de plus mis la main sur la médaille d’argent, en vertu de la performance d’Équipe Québec, qui s’est classée au 2 rang au terme de ces championnats : « Je suis fière de cette médaille! Par contre, pour moi, la plus importante est celle en bronze que j’ai gagnée aux barres. J’ai failli chuter deux fois, mais j’ai lutté pour ne pas tomber. Mon entraîneuse, Julie Charron, était heureuse de ça. »

Individuellement, en plus de son 3 rang et de sa médaille de bronze aux barres, la jeune fille a aussi enregistré une 8 position au saut, une 10 place à la poutre ainsi qu’un 7 échelon au sol. Au cumulatif des appareils, elle arrive 7sur 12 concurrentes.

La gymnaste de 12 ans a rejoint la délégation québécoise à Oshawa, en Ontario, pour le rendez-vous qui se déroulait du 11 au 13 mai. Avant son départ, Meagan-Evelyn racontait au journal à quel point elle était enthousiaste de s’être qualifiée pour cette compétition d’envergure. Elle s’était taillé un poste sur l’équipe provinciale à la suite de sa performance aux Championnats québécois, disputés en avril, notamment grâce à une médaille d’argent aux poutres. Au cumulatif, elle avait terminé la compétition en 9 place. Seules les athlètes du top 10 gagnaient leur laissez-passer pour les compétitions nationales; les 6 premières se qualifiaient pour les Championnats canadiens, les 4 suivantes pour les Championnats de l’Est. « J’aimerais y retourner l’année prochaine, parce que j’ai beaucoup aimé ma première expérience, mais cette fois aux Championnats canadiens. »

Loin des parents

Pour Meagan-Evelyn, cette participation était une première sans être accompagnée de ses parents. Évidemment, ils étaient sur place pour la voir lors de ses routines, mais en chemin pour Oshawa, il manquait Meagan-Evelyn dans la voiture. « J’ai aimé ça », glisse-t-elle durant l’entrevue. C’est en compagnie des membres de la délégation québécoise que l’acrobate du gymnase s’est rendue en autobus sur le site de l’événement. La famille est arrivée le lendemain. « Nous voyageons tous ensemble d’habitude, alors ç’a été difficile de ne pas l’accompagner. Un changement pour nous », observe Patrick Galvin, le papa de Meagan-Evelyn, qui a amorcé la gymnastique à l’âge de 6 ans. Celui-ci est formel. Sa fille a adoré son expérience avec ses coéquipières de l’Équipe Québec et celle-ci lui a donné un boost de confiance pour la suite : « Nous l’avons croisée lors de la compétition. Nous étions contents de la voir. Elle était occupée avec ses amies et de bonne humeur. La fin de semaine se terminait par un gala pour les athlètes. De notre côté, nous avions quelques heures de route à faire pour retourner au travail lundi matin. »

Humboldt

Quand on demande au père de famille s’il a songé à l’accident d’autobus de la formation de hockey junior des Broncos de Humboldt lorsqu’il a vu sa fille quitter pour l’Ontario dans ce véhicule, M. Galvin répond que c’est quelque chose qui « nous trotte toujours en tête ». Il ajoute : « Nous ne savons jamais ce qui peut nous arriver. Lorsque cet accident est survenu, ma plus vieille s’en allait à une compétition de cheerleading à Niagara. L’autobus dans lequel elle prenait place a eu une crevaison en chemin. La même journée que Humboldt! Ça vient nous chercher en tant que parents. C’est pour cette raison qu’avec nos enfants, il faut en profiter au maximum. Nous ne savons jamais quand tout peut arrêter. »

Pendant la pause estivale, Meagan-Evelyn compte travailler fort sur son entraînement, notamment en pratiquant de nouvelles routines afin d’augmenter le degré de difficulté de ses mouvements. Ce qui devrait lui permettre d’aller chercher plus de points dans les futurs classements.

QUESTION AUX LECTEURS :

Lorsque vos enfants voyagent en autobus pour des événements sportifs, pensez-vous à l’accident des Broncos de Humboldt?

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des