Marc-André Paquette pour le district 8 dans l’Équipe Citoyens d’abord de Ludovic Grisé

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Marc-André Paquette pour le district 8 dans l’Équipe Citoyens d’abord de Ludovic Grisé
Marc-André Paquette, candidat dans le district 8 à l’élection municipale de novembre à Saint-Bruno. (Photo : courtoisie)

Marc-André Paquette se joint à l’Équipe Citoyens d’abord de Ludovic Grisé Farand et se porte candidat dans le distict 8 pour les prochaines élections municipales.

Semaine après semaine, les candidats à l’élection municipale de novembre de la liste Équipe Citoyens d’abord de Ludovic Grisé Farand à Saint-Bruno-de-Montarville sont dévoilés.

La semaine dernière Eve Poirier, avocate et citoyenne militante pour la sauvegarde du Lac du Village avait été mis de l’avant dans le district 5. Aujourd’hui, c’est le district 8 qui connaît sont premier candidat en la personne de Marc-André Paquette dans la liste Équipe Citoyens d’abord.

Rappelons que l’actuel élu indépendant du district 8, Joël Boucher, a déjà indiqué qu’il ne se représenterait pas.
Marc-André Paquette, résidant du secteur est père de deux jeunes enfants. M. Paquette est actuellement gestionnaire à l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec et ancien chef des finances d’une entreprise de technologies.

« Dans la période de reprise économique à venir, le prochain conseil devra prendre des décisions importantes, et cela, en phase avec les besoins des citoyens. Il est clair que cette démarche nécessitera de l’écoute, beaucoup d’écoute. Il sera alors plus que nécessaire d’avoir une oreille attentive afin de bien cerner ce qui préoccupe et intéresse la population », explique le candidat.

Selon Ludovic Grisé Farand, un bon élu n’est pas celui qui sait le mieux parler, mais celui qui prend le temps d’écouter. « Et écouter, c’est exactement ce que fera Marc-André. Saint-Bruno a besoin plus que jamais d’élus de son calibre », d’indiquer le chef de parti.

Le climat du conseil municipal

M. Paquette se dit préoccupé par le climat actuel au conseil municipal et des répercussions sur certains projets. « De par mes fonctions, je suis habitué à réconcilier plusieurs points de vue différents et intérêts divergents. C’est le propre d’une organisation qui se porte bien, lorsque plusieurs individus veulent développer le bien commun. Ça nécessite cependant de laisser de côté son égo et d’être ouvert à la discussion. Sans collaboration, on ne peut pas faire avancer les projets structurants dont notre ville a grandement besoin », d’ajouter le candidat.

Le projet de crématorium, situé proche de son quartier, a été pour lui la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
Rappelons qu’un projet de construction d’un crématorium devrait voir le jour sur la rue Parent à Saint-Bruno-de-Montarville, à proximité d’un quartier résidentiel.

M. Paquette rappelle également que Ludovic Grisé Farand, avec son collègue Joël Boucher, ont été les premiers élus à signifier leur désaccord avec ce projet et tirer la sonnette d’alarme. « J’adhère à la vision de Ludovic et je suis convaincu qu’il fera un excellent maire. Saint-Bruno a vraiment besoin de changement », de conclure le candidat. (FK)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires